10 aliments qui augmentent la lactation.

Publié le par Alain GYRE

10 aliments qui augmentent la lactation.

10 aliments qui augmentent la lactation.

Voici une liste des 10 aliments qui ont le vertu d’augmenter la lactation et d’enrichir le lait maternel selon la croyance malgache. C’est ce que mangeait nos grands-mères et c’est ce qui est transmis de génération en génération dans les familles malgaches. N’hésitez donc pas à tester la recette chez vous, où que vous soyez mes mamans d’ici et d’ailleurs. En tout cas kilonga.com a testé et approuvé!

1- La Papaye verte (non mûre) et la papaye bien mûre en dessert.

Deux façons de manger la papaye, soit mûre en dessert donc nature, soit verte (pas mûre) en salade ou en accompagnant une viande comme un légume.

Pour la dernière voici la recette:

– De la viande de bœuf (de la quantité que vous désirez)

– De la papaye verte

– Du gingembre, de l’ail, de l’oignon, de la tomate, du thym

– Du sel

– Un peu d’huile

Dans une sauteuse, faire chauffer un peu d’huile et faites dorer votre viande, couper en gros dés. Une fois bien doré de tous les côtés, enlevez la du feu et réservez. Rajoutez dans la marmite, l’oignon, attendez un peu pour qu’il prenne de la couleur puis rajoutez l’ail écrasé et la tomate coupé en petits dés. Couvrez d’eau à hauteur et rajoutez à ce mélange parfumé votre viande de toute à l’heure. Couvrez 30 à 45mn selon la tendresse de la viande voulue, à 15mn de la cuisson rajoutez sel, gingembre et un peu d’ail. Servez « ketsaketsa » .

Si vous voulez juste un bouillon de papaye, zappez la partie viande, enlevez l’oignon, la tomate et procédez juste à faire bouillir votre papaye verte pendant 20mn avec du gingembre et un peu d’ail.

2- Le sosety ou christophine

Râpé en salade, ou en sauce avec de l’ail et tomate oignon, ou en accompagnant une viande de boeuf en bouillon ou ketsaketsa (sauce). Même recette que la papaye.

Pour la salade de sosety, il vous faut:

– 1 sosety pour deux personnes

– Du citron

– Un peu d’huile

– Du sel et du poivre

– Du kotomila

Epluchez votre sosety dans de l’eau (pour évitez que le suc gluant du sosety vous colle à la peau! croyez-moi)

Ensuite taillez les en longueur comme pour préparer les pommes de terre pour en faire des frites. Vous me suivez!

Préparez une vinaigrette avec du jus de citron, de l’huile, un peu de sel et du poivre.

Pendant ce temps faire bouillir votre sosety dans de l’eau salé environ 5mn pour attendrir la chair.

Attendez qu’il se refroidisse et enfin mélangez à la vinagrette. Au moment de servir décorez avec des kotomila finement ciselé.

Voilà, c’est prêt!

3- Le voanjo (arachide)

Le voanjo est le best of des mamans allaitantes! En pâte à tartiner, excellent sur le pain en petit déjeuner. Joliment appelé beurre de cacahuète ou plus folklorique en accompagnant le vary sosoa, idéalement le matin. Mais vous pouvez aussi tout simplement grignoter des voanjo l’après-midi en goûter. Attention, très calorique et allergisant. Une poignée de main suffit amplement et non 1 kapoaka!

Dans certaines familles, ils ajoutent du voanjo voatoto dans le ravitoto ou avec le sosety pour l’apport protéique au lieu d’une viande.

4- Le voatavo (citrouille)

En soupe ou en sauce avec de l’ail et un peu de gingmebre. Un régal pour la papille et pour bébé qui profitera des vitamines que sa maman lui donne.

5- Le « kitoza » (viande seché)

Pour son apport protéique, il est excellent pour accompagner un vary amin’anana, tendrement préparé avec juste un peu de cresson, du kotomila, du tongolo ravina et du gingembre. N’oubliez pas le sel, avec modération!

6- Du ranon’ampango bien fumé

Il paraît que c’est très bon, surtout quand il est bien brûlant. Les malagches aiment boire le liquide bouillant, allez savoir pourquoi. Certaines familles rajoutent un peu de sel pour donner du goût mais moi je recommande sans sel, car à la longue c’est assez néfaste pour la santé.

7- Bouillon de patsa mena

A boire très chaud tout au long de la journée avec un peu de gingembre.

8- De la canne à sucre blanche (fary)

A croquer nature, c’est bon pour les dents mais aussi pour le lait maternel et il parait même que l’idéal serait de commencer dès la grossesse.

Jus de canne à sucre:

– De la canne à sucre à la longueur que vous désirez (plus ou moins sucré)

Coupez-les en petits morceaux puis faites bouillir (tenehana) quelques minutes et laissez infuser dans une bouteille d’eau. A boire tout au long de la journée.

9- De l’anis étoilé

Réduire l’anis étoilé en poudre et laissez infuser dans une tasse d’eau bouillante, comme pour faire le thé. Vous pouvez ajouter un peu de lait concentré si le goût est trop fort.

10- Vavan’omby (museau)

Ce n’est pas tout le monde qui l’aime, c’est pourquoi il est dernier sur le top ten mais ma grand-mère disait que c’est très efficace. Pourquoi?… parce qu’elle le dit et que mon argument est invalide. Point.

La recette pour les plus courageuses:

– Faire bouillir le « vavan’omby » dans une cocotte avec plein d’épices: thym, oignon, girofle, herbe aromatique, gingembre, sel, poivre.

Vous pouvez boire le jus en mouillant votre riz rouge bien chaud, et macérer la viande cuite – très franchement, je prendrai de la tête de veau entière – dans de la vinaigrette (cela devient de la salade de museau!) . Accompagner le tout d’une lasary karoty bien acidulé pour atténuer le goût. Bon appétit!

https://kilonga.com/

Commenter cet article