2014-11-08 Notes du passé Madagascar entre la République et l’Indépendance

Publié le par Alain GYRE

Madagascar entre la République et l’Indépendance

08.11.2014

Notes du passé

Les Notes présentent cette fois-ci, quelques actualités des derniers jours d’octobre 1959 et de la première quinzaine de novembre 1959.

• Le 29 octobre, le président Philibert Tsiranana prend l’avion à destination de Paris, afin de participer au Colloque des chefs d’États de la Communauté où seront étudiés les plans triennaux d’investissement 1959-1962. Il se rendra ensuite à New York pour assister à la session ordinaire de l’ONU en tant que ministre-conseiller.

• Le 31 octobre, Albert Sylla, vice-président du gouvernement, et le haut commissaire général français André Soucadaux se rendent à Ambatondrazaka pour inaugurer le barrage d’Antanifotsy.

• Le 2 novembre, la Communauté économique européenne, CEE, approuve des projets d’investissement soumis par la République malgache.

Selon l’Agence France-Presse, le Conseil des ministres de la CEE, approuve les propositions de financement par le Fonds de développement pour les pays et territoires d’Outre-mer, de trois projets d’investissement économiques soumis par la République malgache.

Ces projets portent sur l’aménagement hydro-agricole du delta de l’Anony dans le lac Alaotra, pour un montant de 1 620 000 unités de compte soit 400 millions de francs CFA ; sur l’aménagement hydro-agricole de la plaine de Toliara pour un montant de 1 946 000 unités de compte soit 480 millions de francs CFA ; et sur les travaux de fondation et de bitumage de la route d’Amboanio, pour un montant de 365 000 unités de compte soit 8 942 000 francs CFA.

La propriété de ces réalisations sera assurée respectivement par les provinces de Toamasina, Toliara et Mahajanga.

Le même jour, un cyclone tropical traverse la partie septentrionale de la Grande île.

Le Service météorologique annonce qu’un cyclone tropical se forme, dans la nuit du dimanche 1er au lundi 2 novembre, à 700 km au nord-est d’Antsiranana.

Se déplaçant à la vitesse de 20 km/h, le météore prend la direction Sud-Ouest dans la matinée du 2 novembre et menace directement la région d’Antsiranana. Plus tard, au cours de l’après-midi, sa direction s’incurve vers le Sud.

Mais dans la nuit du 2 au 3 novembre, après avoir suivi une direction parallèle à la côte orientale de Madagascar, le cyclone se dirige de nouveau vers l’Ouest, abordant la Grande île au nord de Vohémar. Durant sa traversée du massif de Tsaratanàna cette nuit-là, il s’est beaucoup affaibli et il perd même ses caractéristiques de cyclone.

Le lendemain matin, on le retrouve sous forme de dépression tropicale centrée à environ 100 km au nord d’Analalava.

Et comme toutes les journées du 2 no­vembre, Antananarivo commémore la Fête des morts, le 1er novembre étant consacrée à la Toussaint, la Fête des Saints.

• Le 11 novembre, la capitale malgache commémore la Victoire du 11 novembre 1918. Cette commémoration est marquée de diverses manifestations, notamment une importante prise d’armes sur l’avenue de la Libération (actuelle avenue de l’Indépen­dance), un dépôt de gerbes au Monument aux Morts du lac Anosy, et un passage du consul britannique au cimetière d’Anjanahary.

• Le 12 novembre, le haut commissaire général de la République française, quitte Antananarivo par l’avion régulier d’Air Madagascar pour Paris. Il devra participer à la conférence qui, le 16 novembre, réunira autour du général de Gaulle, les hauts commissaires généraux dans les États membres de la Communauté.

Le même jour, en la salle des fêtes du lycée Gallieni, se déroule la leçon inaugurale du droit malgache. M. Alliot, directeur de l’Enseignement supérieur, ouvre le cours inaugural de droit malgache professé par Eugène Thibault, en présence de nombreux représentants de la magistrature en robe.

Pela Ravalitera

Commenter cet article