Litchis de Madagascar : 17 000 tonnes à destination du marché européen

Publié le par Alain GYRE

Litchis de Madagascar : 17 000 tonnes à destination du marché européen

(19-11-2014)

La campagne de commercialisation des litchis pour la saison 2014/2015 a débuté dans la soirée du lundi, avec un retard d’une semaine par rapport à la saison précédente. La production s’annonce satisfaisante. Le premier navire conventionnel, l’Atlantic Klipper est parti lundi soir, avec à son bord 7 000 palettes de litchis, à destination du Port de Bruges en Belgique

Litchis de Madagascar

Litchis de Madagascar : 17 000 tonnes à destination du marché européen

Litchis de Madagascar

© www.atelierdessaveurs.com

La première production de litchi destinée à l’exportation inondera donc le marché belge. Le premier navire conventionnel devrait arriver à destination vers le 10 décembre. L’autre bateau conventionnel, le Baltic klipper partira du port de Toamasina au plus tard lundi prochain toujours à destination de Belgique avec à son bord 7 000 tonnes de litchi.

Et pour atteindre le marché français, une cargaison de 75 tonnes de litchis a déjà été envoyée par avion en France. L’objectif étant d’écouler progressivement le produit sur le marché local. Cependant, la qualité du litchi issu de ce premier arrivage serait de qualité moyenne et vendue à un prix élevé.

Cette année, Madagascar envisage d’exporter 17 000 tonnes de litchis, à destination du marché européen. Tout comme l’année dernière, le volume d’exportation reste inchangé pour éviter une chute importante du prix et le renvoi d’une quantité non négligeable de letchis par les importateurs.

Pour la deuxième année consécutive, seules les régions Atsinanana et Analanjirofo ont obtenu les quotas dans l’exportation de litchi vers l’Europe. Depuis lundi soir, le kilogramme du litchi est vendu à 1 000 Ar dans les stations de soufrage de Toamasina. Un prix assez élevé qui devrait être retenu durant toute la campagne. Sur le marché local, la clientèle malgache achète le kilogramme du litchi à 1 500 Ar à Toamasina.

Aujourd’hui, la concurrence est rude entre Madagascar et les autres pays producteurs et exportateurs de la région, comme la Réunion, l’île Maurice, l’Afrique du Sud et le Zimbabwe. Leurs produits deviennent peu à peu des alternatives aux litchis malgaches ; des litchis de meilleure qualité contrairement à la production locale, avec un calibrage moyen.

nathalie ramanambe

© TGN

www.moov.mg

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article