L’ITW de la semaine : Bambs

Publié le par Alain GYRE

L’ITW de la semaine : Bambs

(22-01-2015)

Votre Portail préféré Moov.mg consacre tous les jeudis une interview d’une personnalité. Cette semaine, nous avons choisi Bambs, star du rap malgache.

L’ITW de la semaine : Bambs

© Photo fournie

De son vrai nom Tantely Rasoanaivo, Bambs est sans conteste l’une des meilleures rappeuses du moment. Après s’être retirée de la scène il y a quelques années, elle décide enfin de reconquérir ses fans. Son nouveau single « Andriambavilanitra », sorti officiellement la semaine dernière, connaît déjà un succès auprès des amateurs du rap féminin. Interview.

Moov.mg : Bonjour Bambs. Après quelques années de pause, tu décides enfin de revenir sur le devant de la scène… Peux-tu nous dire quelques mots sur ce retour fracassant

Bambs : Enfin ! J’ai juste encore beaucoup de chose à partager, cette fois-ci en solo. Je suis un peu plus disponible qu’avant donc merci à vous qui m’avez toujours suivi.

Moov.mg : Ton nouveau single « Andriambavilanitra » rend hommage à la gente féminine. Pourquoi ce choix ? Et as-tu un message à faire passer à travers ce single ?

Bamb’s : Naturellement. Je m’adresse à la mère de famille, (cf refrain : isika no herin’ny fiainana), à l’épouse, la petite amie, la « chérie » (ref : isika no fanafodin’ny fanaintainana), à la gente féminine en général (ref : masoandro amin’ny andro maloka) et à tout le monde d’une manière un peu prétentieuse (ref : amintsika ny tany no mialoka). J’incite les femmes, jeunes femmes à s’affirmer, à ne pas s’attarder à son apparence physique, à ne pas se laisser faire, à être respectable et respectueuse vis-à-vis de la société en général.

Moov.mg : Quelle sera la suite de l’aventure ?

Bambs : d’abord un clip de Andriambavilanitra, et probablement un premier disque sous le Label M3FREE

Moov.mg : Tu travailles également en tant que journaliste. Comment gères-tu ton programme

Bambs : Justement, je n’ai pas d’emploi du temps fixe en tant que journaliste donc, j’essaie de m’organiser comme il faut, mais en général je suis en studio en fin de soirée

L’ITW de la semaine : Bambs

© Photo fournie

Moov.mg : Y’a-t-il un rappeur ou une rappeuse qui t’inspire particulièrement

Bambs : ils sont nombreux à m’inspirer, tant au niveau local qu’international. Mais j’ai surtout été séduite par le caractère de RAH DIGGA de FLIPMODE SQUAD – elle a su s’imposer en tant que seule rappeuse membre de cette clique, elle reste féminine, elle-même devant tous les rappeurs qui l’ont toujours entourés. (tsy mena-mitaha en gros)

Moov.mg : Quel regard porte aujourd’hui la société malgache sur une fille qui est dans le domaine du rap ?

Bambs : A mes débuts, c’était pus difficile que maintenant, il y a plus de rappeurs que de rappeuses et donc en pensant que le monde est macho, la fille qui s’y intéresse n’est pas clean. Raison pour laquelle, j’ai enregistré avec BUG et NAH (deux rappeuses du clan FHF) le titre ZAZAVAVINDRAP il y a 10 ans de cela, justement pour mettre les points sur les i. Sinon, c’est valable partout : saonjo iray lohasaha tsy ilaozan’izay mamarara. Quoi de mieux que d’appartenir au Mouvement HIPHOP qui prône la PAIX, l’AMOUR, le RESPECT , l’AMUSEMENT (PEACE, LOVE, RESPECT and HAVING FUN)

Moov.mg : un message pour tes fans ?

Bambs :Merci pour votre soutien, je suis maintenant en mode solo, vous aurez donc désormais droit à du BAMBS 100%. Restez connecté sur ma page Facebook BAMBS pour les news. Le clip de mon single ANDRIAMBAVILANITRA (https://¬soundcloud.com/¬m3free/¬andriambavilanitra) est en cours de réalisation, un CD est prévu et je compte sur votre appui. PEACE !

nathalie ramanambe

Commenter cet article