La filière canne à sucre à Ambilobe appuyée par l’Union Européenne

Publié le par Alain GYRE

La filière canne à sucre à Ambilobe appuyée par l’Union Européenne

(26-01-2015)

Plus de 900 familles de planteurs de canne à sucre, dans le district d’Ambilobe, vont bénéficier d’un appui technique de la part de l’Union Européenne, à travers un projet mis en place par l’ONG EFA (Ezaka Fampandrosoana any Ambanivohitra).

La filière canne à sucre à Ambilobe appuyée par l’Union Européenne

Une plantation de canne à sucre

L’objectif est d’augmenter la production de canne à sucre à Ambilobe, pour approvisionner l’usine de production de sucre locale. En même temps, le niveau de vie des paysans s’améliore grâce à l’augmentation de leur rendement agricole. « La capacité nominale de l’usine de production de sucre n’a pas encore été atteinte jusqu’à présent. Notre rôle est d’appuyer les paysans, pour qu’ils puissent fournir la quantité suffisante de canne à sucre à l’usine, pour atteindre les 65 000 tonnes de sucre annuel », explique Raynaud Rabearivony, chef de projet de l’ONG EFA à Ambilobe.

L’appui consiste à la professionnalisation des planteurs de canne à sucre, par le biais de diverses formations en matière de technique de production améliorée et de gestion de fédération d’associations paysannes. Cependant, ces paysans se heurtent à un énorme problème. Le périmètre irrigué de la Basse Mahavavy, d’une superficie de 14 000 ha, ne parvient pas à fournir la quantité d’eau nécessaire aux planteurs de canne à sucre. De même que les canaux qui desservent chaque parcelle ne sont pas entretenus. C’est à ce niveau que l’ONG EFA intervient, en apportant des solutions à ce problème d’irrigation d’eau. « Nous leur proposons de nouvelles techniques de production, comme l’utilisation de variété de canne à sucre à cycle court, pour accélérer la production », affirme Raynaud Rabearivony.

Ce projet financé par l’Union Européenne s’intitule « Mesures d’Accompagnement du Protocole » ou MAPS. Cette organisation internationale a notamment appuyé les travaux de réhabilitation du périmètre irrigué de Mahavavy.

nathalie ramanambe

www.moov.mg

Publié dans Revue de presse, Economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article