Deux morts dans le Sud causés par la sécheresse

Publié le par Alain GYRE

Deux morts dans le Sud causés par la sécheresse

(03-02-2015)

Depuis le mois d’octobre jusqu’à ce jour, les districts d’Ambovombe Androy et Ampanihy n’ont droit qu’à quatre jours de pluie. Cette sécheresse meurtrière a déjà fait deux morts, d’après le bilan du Bureau National de la Gestion des Risques et Catastrophes(BNGRC). La famine guette la population du Sud de Madagascar

Deux morts dans le Sud causés par la sécheresse

La famine menace des centaines de milliers de malgaches dans le Sud de Madagascar

© AFP

Il s’agirait de la plus grande sécheresse qu’ait connue le Sud de la Grande île depuis six ans. Les conditions de vie deviennent de plus en plus difficiles pour les populations des districts dans le Sud. A cause d’un manque de précipitation depuis le mois d’octobre, le prix des produits de première nécessité flambent.

Deux morts dans le Sud causés par la sécheresse

Dans les 19 communes d’Ambovombe Androy, durement touchés par la sécheresse, le prix d’eau connait une hausse significative. Si avant la période de soudure, 15 litres d’eau se vendait à 100Ar, aujourd’hui la même quantité d’eau s’achète à 350 Ar. Pire, le kilo du manioc est vendu à 2 800Ar, soit trois fois le prix normal qui est de 700Ar avant la période de soudure. Pareil pour le riz qui connait aussi une hausse dans ce district. Aujourd’hui le kilo de cet aliment de base est vendu à 500Ar contre 300Ar avant la sécheresse.

Dans le district de Beloha, la sécheresse a fait deux morts. En 4 mois, les 6 communes de la région n’ont droit qu’à seulement 6 jours de pluie. La situation pourrait empirer si la pluie ne tombe pas dans les deux prochaines semaines.

En réponse à cette urgence dans le Sud de Madagascar, le Bureau National de la Gestion des Risques et Catastrophes (BNGRC) prévoit d’apporter des aides d’urgence, à partir de ce jeudi, dans plusieurs communes du Sud, notamment à Bekily, Ambovombe, Beloha ou encore Amboasary Sud. Les organisations internationales comme le Programme Alimentaire Mondial (PAM) se mobilisent également pour venir en aide aux victimes de la sécheresse.

nathalie ramanambe

www.moov.mg

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article