Inondation : La digue de Sisaony rompue, plus de 8 400 sinistrés

Publié le par Alain GYRE

Inondation : La digue de Sisaony rompue, plus de 8 400 sinistrés

Rédaction Midi Madagasikara 27 février 2015

Inondation : La digue de Sisaony rompue, plus de 8 400 sinistrés

No comment !

« Cette digue qui a rompu se trouve à Soavina, c’est encore celle qui a cédé la dernière fois», a-t-on confié.

Le Bureau National de Gestion des Risques et Catastrophes (BNGRC), dans son bulletin hydrologique d’hier vers 15h, a déclaré une menace de danger d’inondation dans les zones de plaine de l’agglomération d’Antananarivo, notamment celle qui sont traversées par les rivières Ikopa, Sisaony et Mamba, à cause de la montée des eaux. Jusqu’ici, l’alerte jaune a été maintenue et risque même de virer en rouge si la pluie ne cesse pas. Et ce n’est pas sans conséquences car selon les informations recueillies, plusieurs communes vivent déjà sous les eaux. «C’est l’inondation», a fait savoir l’une de nos sources dans la commune rurale d’Ankadivoribe. «Jusqu’ici, l’on a comptabilisé plus de 7 000 sinistrés rien que dans les deux communes se trouvant dans notre circonscription, dont 3 200 à Ankadivoribe, et 3 845 à Ampanefy. 5 maisons se sont effondrées dans la commune d’Ankadivoribe», affirme cette source. Dans la commune rurale de Soavina, là où il y a eu la rupture de la digue de la rivière de Sisaony, le bilan provisoire fait état de 1 400 sinistrés, l’équivalent de 400 familles. Donc, au total, l’on compte provisoirement plus de 8 400 sinistrés dans lesdites communes. L’heure est grave surtout pour ces nombreuses collectivités habitant les bas quartiers. Pour le BNGRC, ces dernières devraient se mettre en alerte maximum et ainsi, prévenir les organismes de secours pour d’éventuelles évacuations, même si c’est déjà le cas dans les endroits susmentionnés.

Nombreuses. En effet, les zones à risque en termes d’inondation sont maintenant nombreuses, selon toujours le BNGRC, à savoir: Communes Antananarivo Renivohitra, Masindray, Ambohimanambola, Alasora, Ankaraobato, Tanjombato, Soavina, Anosizato-Andrefana, Andranonahoatra, Bemasoandro, Ambohidrapeto, Ankadimanga, Ampitatafika, Fenoarivo, Itaosy, Ambohitrimanjaka, Antehiroka, Talatamaty, Sabotsy Namehana et Ankadikely Ilafy. Le niveau des rivières ne cesse de monter. A titre d’exemple, «le niveau de la rivière de Sisaony a monté de 0,12 m en 7 heures et continuera à monter durant les prochaines 12 heures». Pour l’heure, il n’y a pas eu mort d’hommes et les opérations d’évacuation d’urgence se poursuivent dans les zones inondées. Avec ces nouveaux sinistrés, le problème de manque de sites d’hébergement d’urgence va devenir encore plus difficile à résoudre. Quelle issue pour l’Etat malgache?

Arnaud R.

Midi Madagasikara

Publié dans Météo - Madagascar

Commenter cet article