La Gastronomie Pizza : La recette de la réussite du chef Mbinina

Publié le par Alain GYRE

La Gastronomie Pizza : La recette de la réussite du chef Mbinina

Rédaction Midi Madagasikara 13 février 2015

Formation des employés de la Gastronomie Pizza par des experts étrangers. Formation des employés de la Gastronomie Pizza par des experts étrangers.

La Gastronomie Pizza : La recette de la réussite du chef Mbinina

Aucun hasard ni magie ne peut conduire à la réussite dans un environnement des affaires difficile comme à Madagascar, selon le chef Mbinina. Il nous confie que le succès impressionnant de la Gastronomie Pizza qu’il a fondée est le fruit de l’anticipation, de la détermination et de la persévérance.

Vendre de la pizza dans un pays pauvre est un défi difficile. Mais le chef Mbinina, ou Ambinintsoa Randrianaivo de son vrai nom, a réussi à démocratiser ce produit à Madagascar, en y apportant quelques touches à la « Malagasy ». En effet, si la Gastronomie Pizza est celle qui brille le plus, face à la multitude de concurrents, c’est grâce à une approche différente, menée par le chef Mbinina, aujourd’hui PDG du Groupe La Gastronomie Pizza. « Cette approche fait la différence. Il arrive que la crise frappe et les opérateurs ralentissent leurs activités. De notre côté, nous profitons pour récupérer les clients potentiels. Il fut un temps où le bois de chauffe était en pénurie à Antananarivo. Beaucoup de pizzerias ont fermé leurs portes, mais la Gastronomie Pizza n’a pas eu de problème, car nous avons opté pour des produits de substitution. A l’époque, j’ai visité toutes les constructions en cours dans la ville d’Antananarivo, pour récupérer les bois ronds ayant déjà servi d’échafaudage. Par ailleurs, dans un environnement difficile comme le nôtre, il faut savoir anticiper et prévoir des solutions à chaque problème qui risque de se poser », affirme le Chef Mbinina.

Fidéliser. Lauréat du Trophée des jeunes entrepreneurs en 2008 et figurant parmi les entrepreneurs ayant les plus beaux parcours à Madagascar, le PDG du groupe La Gastronomie Pizza souligne qu’il ne faut jamais se référer aux actions des autres, dans la prise de décision. « L’endurance est déterminante. Lorsque j’ai commencé mon business en 1993, je me suis fixé des objectifs. Voir un concurrent investir dans une machine ou un outil ne doit pas influencer un entrepreneur. Il est vrai que lorsqu’on participe aux évènements économiques, aussi bien nationaux qu’internationaux, on essaie de copier. Mais avec cela s’impose l’innovation, car il est impossible de battre une marque, en la copiant », explique-t-il. Certes, suite à ce succès de la Gastronomie Pizza, de nombreuses pizzerias ont été lancées dans la Capitale. Mais les clients sont intelligents d’après le chef Mbinina. « Il arrive que nos anciens employés nous concurrencent et vendent à des prix moins cher, mais nous arrivons à fidéliser les clients grâce aux petites spécificités de nos produits, que nous améliorons davantage. D’ailleurs, tout entrepreneur sait que dès que l’initiateur d’une marque accélère un peu ses activités, les copieurs tombent forcément et n’arrivent pas à subsister sur le marché. De plus, après 6 ans de consommation, les clients ont tendance à changer de goût. Il faut donc opter pour la diversification ».

Succès. Ayant commencé petit avec un capital de départ équivalent à environ un million Ariary, le chef Mbinina a réussi à s’imposer sur le marché d’Antananarivo, et des autres régions comme Antsirabe, Toamasina, Mahajanga, etc. Il détient aujourd’hui 70 % de la part de marché et sa pizzeria est devenue depuis six mois un grand groupe baptisé IGP, opérant dans la gastronomie, l’immobilier, l’import-export, l’atelier bois, la fromagerie, l’élevage, et bientôt il prévoit de créer des restaurants de luxe, digne du nom, un espace pour séminaire et une chaîne d’hôtels. Cette année, ce groupe prévoit de s’ouvrir à l’extérieur. Plusieurs projets sont déjà concoctés, d’après le chef Mbinina. Bref, les projets d’Ambinintsoa Randrianaivo sont une belle réussite, grâce à une recette qui mérite d’être examinée de près par les entrepreneurs.

Antsa R.

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article