Lilie-Jovin : Bye bye Randrantelo, bonjour Mi’RoArt !

Publié le par Alain GYRE

Lilie-Jovin : Bye bye Randrantelo, bonjour Mi’RoArt !

(25-02-2015)

Désormais, ils ne font plus partie du groupe Randrantelo. Lilie et Jovin ont décidé de faire cavalier seul et ont créé, avec Inah et Nirina, le groupe Mi’RoArt.

Lilie-Jovin : Bye bye Randrantelo, bonjour Mi’RoArt !

Jovin et Lilie font désormais partie du groupe Mi’RoArt. (Photos d’archives)

© Midi Madagasikara

Nouvelle année, nouvelle page ! Pour Lilie et Jovin, c’est une nouvelle aventure qui commence. Après des années sur la même route que Fara Kely, Fara Gloum et tous les autres, celle qui fut découverte par Rija Ramanantoanina et Jovin ont décidé de tracer leur propre chemin. Tous deux ont en effet décidé de se frayer un chemin dans la jungle musicale avec de nouveaux compagnons de scène : Inah et Nirina.

« J’ai toujours souhaité m’orienter vers d’autres horizons, m’ouvrir à d’autres genres. Cela, bien avant d’intégrer Randrantelo. Un point de vue partagé par Jovin qui voulait également tenter autre chose. Ce qui n’était pas le cas de tous les autres membres qui voulaient garder la même ligne musicale, se focaliser sur le folk et rester sur la même lignée. Nous avons donc décidé de voler de nos propres ailes et d’enfin donner libre cours à nos aspirations », explique Lilie. Leur chemin croise celui d’Inah et de Nirina qui partageaient la même vision. En début d’année, Mi’RoArt voit ainsi le jour. Le principal objectif de la formation ? Remettre au goût du jour et faire connaître les tubes et les artistes « oubliés » des années 60, 70 et 80.

Collaboration. Avec un guitariste, un claviériste et deux chanteuses, Mi’RoArt se lance ainsi à la conquête d’un autre public, un autre horizon musical. Aujourd’hui, Lilie et ses amis ne se glissent qu’occasionnellement dans la peau de ces chanteurs de folk connus et reconnus. « Si nous avons tiré un trait définitif sur le folk ? Bien sûr que non. Nous nous y mettons, selon les circonstances, l’évènement et le thème de la soirée à laquelle on nous convie ». Pour le moment, ils se consacrent surtout à faire revivre les grands succès de chanteurs comme Bouboule, Valolahy, Troupah, Ambio, Nono Robel, Rambao, Vola & Noro ou encore Gabhy Ratsito. D’ailleurs, Lilie et ses amis lancent un appel à la famille de ces chanteurs pour une éventuelle collaboration. « Nous projetons de faire un album. Seul hic, nous n’avons pas réussi à retrouver les héritiers, la famille de certains de ces artistes. S’ils entendent notre appel ou veulent travailler avec nous, nous sommes à leur entière disposition ».

Mahetsaka

Midi Madagasikara

Publié dans Musique, Musique malgache

Commenter cet article