Rova de Manjakamiadana : Appui du Japon à la restauration des meubles

Publié le par Alain GYRE

Rova de Manjakamiadana : Appui du Japon à la restauration des meubles

(03-02-2015)

Une enveloppe de 600 000 USD est allouée par le Japon pour contribuer à la reconstruction de ce patrimoine national.

Rova de Manjakamiadana : Appui du Japon à la restauration des meubles

Le Palais de la Reine à Manjakamiadana

© www.absolutesary.com

La coopération entre Madagascar et le Japon est au beau fixe. « Le pays du Soleil Levant veut même renforcer ce partenariat en invitant personnellement le Président de la République de Madagascar au Japon, prochainement », a annoncé la ministre de la Culture et de l’Artisanat, Brigitte Rasamoelina, lors de sa rencontre avec l’Ambassadeur du Japon à Madagascar, SEM Ryuhei Hosoya, hier à Anosy. A preuve, « le Japon va apporter son appui à la mise en place des ateliers pour la restauration des meubles et des œuvres d’art du Rova de Manjakamiadana. Une enveloppe de 600 000 USD sera allouée pour ce faire. Les travaux vont bientôt commencer », a-t-elle rajouté.

Professionnalisation. Rappelons que ce Palais de la Reine a été incendié, il y a plus de 18 ans déjà. Le bâtiment et tous les décors à l’intérieur ont été tous partis en fumée. La reconstruction est en cours. Parlant du secteur de l’artisanat en général, le Japon est également prêt à aider les artisans malgaches issus de toutes les filières. « Son appui porte notamment sur leurs équipements en vue d’une professionnalisation. Il y aura en plus des formations suivies des échanges d’expériences dans le dessein d’améliorer la qualité des produits artisanaux. En fait, nos artisans ont besoin de se perfectionner pour pouvoir accéder au marché de l’AGOA », a soulevé la ministre de tutelle. Force est de reconnaître que les artisans ont du talent et des expériences, mais ils sont encore confrontés à divers problèmes. On peut citer entre autres, la difficulté d’approvisionnement en matières premières comme les fibres, les produits pour la teinture et les bois. Le ministère de la Culture et de l’Artisanat est actuellement en train d’étudier les pistes de solutions pour assurer la régularité de l’approvisionnement de ces matières premières.

Design. Par ailleurs, ce département ministériel soutiendra les artisans professionnels dans la recherche de débouché via le marché américain, puisque les arts malgaches font maintenant partie des produits éligibles à l’AGOA tout comme le textile. Certains artisans commencent actuellement à maîtriser le design et la créativité tout en suivant la tendance internationale. Mais la qualité et la finition des produits s’imposent, sans oublier la capacité et la régularité à honorer les commandes sur le marché international. En effet, la Grande Ile est souvent qualifiée de pays des échantillons.

Navalona R.

Midi Madagasikara

Publié dans Revue de presse, Rova

Commenter cet article