Tortues Angonoky : Le programme de réintroduction couronné de succès

Publié le par Alain GYRE

Tortues Angonoky : Le programme de réintroduction couronné de succès

Rédaction Midi Madagasikara 11 février 2015

Tortues Angonoky : Le programme de réintroduction couronné de succès

L’émotion était bien palpable au moment du lâcher.

Photo fournie.

Plus de 100 individus de tortues Angonoky ont été réintroduits dans leur habitat naturel dans le Parc National de la Baie de Baly, du côté de Soalala. Le programme de réintroduction de ces tortues, mis en œuvre depuis près de 30 ans, figure parmi les plus réussis au monde.

Vingt tortues Angonoky élevées au centre d’élevage d’Ampijoroa-Ankarafantsika, puis transférés dans l’enclos du Parc National de Baie de Baly viennent d’être réintroduites dans leur habitat naturel. Il s’agit du cinquième lâcher effectué depuis la mise en œuvre d’un programme de réintroduction de tortues Angonoky, face au danger d’extinction de cette espèce extrêmement rare. La tortue Angonoky, espèce endémique de Madagascar, n’existe que dans le Nord-Ouest de Madagascar, dans la Baie de Baly. L’espèce, en danger critique d’extinction ne compte guère plus de 500 individus adultes.

Durell. Le programme de réintroduction a débuté en 1986 par un élevage en captivité à Ampijoroa. Le test concluant sur les cinq premières tortues relâchées dans leur habitat naturel à Beboaly, dans le Parc de la Baie de Baly en 1998, a conduit à la réintroduction de ces tortues de manière officielle en 2005-2006 avec un groupe de 20 tortues. Des lâchers réguliers d’une vingtaine d’individus ont, par la suite, été effectués, ramenant à plus d’une centaine de tortues réintroduites à ce jour. L’équipe de suivi a, par ailleurs, pu recenser plus de 20 bébés tortues issues d’œufs pondus par des tortues réintroduites dans leur habitat naturel. La cinquième série de lâcher a été réalisée, la semaine dernière, par l’équipe de Durell Wildlife Conservation Trust avec le MNP (Madagascar National Parks) ainsi que le chef de cantonnement de l’environnement à Soalala, le tout assisté de la police nationale et des autorités locales. Une trentaine d’élèves de Soalala et du « fokontany » de Baly ont également assisté à cette séance fortement significative pour eux.

28 ans. Le programme est ainsi un effort soutenu depuis un peu moins de trois décennies. Le voici maintenant couronné de succès, à la grande satisfaction des équipes de scientifiques et de techniciens impliqués depuis des années dans sa réalisation. « Ce projet est le résultat des efforts entrepris depuis plus de 28 ans et figure parmi les réintroductions de tortues les plus réussies dans le monde », déclare Richard Lewis, directeur du programme Durell Madagascar. Pour sa part, Henri Rakotosalama, appartenant à la même organisation et responsable scientifique du suivi des tortues réintroduites, a affirmé que parmi cette centaine d’individus de tortues réintroduites, seules deux sont mortes. « Ce taux de mortalité est très faible en comparaison avec d’autres réintroductions. Depuis 2012, plus de 20 juvéniles issus de ces individus revenus à l’état sauvage ont été répertoriés. Ces deux indices permettent déjà d’affirmer que ce projet est un grand succès », se félicite-t-il. Il appartient désormais à pérenniser cette initiative de multiplication de la population de tortues Angonoky face à la grande menace qui pèse sur cette espèce en raison du braconnage qui continue de sévir dans l’aire de répartition de ces tortues.

Hanitra R.

Midi Madagasikara

Publié dans Revue de presse, Faune

Commenter cet article