Echec - Madagascar possède un nouveau maître international Loin des feux de projecteurs, l’échec malagasy continue son bonhomme de chemin et parvient à s’illustrer sur la scène mondiale. Hier, à l’issue du tournoi de maîtres qui s’est déroulé en France, Madagascar a désormais en son sein un second maître international, Fy Rakotomaharo.

Publié le par Alain GYRE

Echec - Madagascar possède un nouveau maître international  Loin des feux de projecteurs, l’échec malagasy continue son bonhomme de chemin et parvient à s’illustrer sur la scène mondiale. Hier, à l’issue du tournoi de maîtres qui s’est déroulé en France, Madagascar a désormais en son sein un second maître international, Fy Rakotomaharo.

Echec - Madagascar possède un nouveau maître international

Loin des feux de projecteurs, l’échec malagasy continue son bonhomme de chemin et parvient à s’illustrer sur la scène mondiale. Hier, à l’issue du tournoi de maîtres qui s’est déroulé en France, Madagascar a désormais en son sein un second maître international, Fy Rakotomaharo.

Celui-ci, du haut de ses quinze ans, a franchi toutes les étapes avant de s’arroger ce statut. Il est ainsi, après Alain Ranaivoarisoa, le deuxième malagasy à se parer de ce titre qui n’est nullement octroyé sur papier mais seulement à la fin des rudes épreuves sur table face aux meilleurs échéphiles. C’est ce que Fy Rakotomaharo a réalisé à Paris du 23 au 27 février en terminant dans le duo de tête du tournoi de maîtres. Après la ronde 6 et grâce à un parcours sans faute, Fy Rakotomaharo, parti de la 9e place sur les 10 composants de son groupe, est parvenu à se hisser à la première position devançant d’un demi-point le favori, le Grand maître international égyptien, Samy Shoker. Une prouesse qui a laissé sans voix ses adversaires ainsi que les témoins des parties jouées par le Malagasy. A ce stade de l’épreuve, il ne manquait plus que 1,5 point à Fy Rakotomaharo pour réaliser une norme de maître international. Un défi qui est loin d’être insurmontable d’autant plus qu’il a eu encore devant lui 3 rondes à disputer. Mission accomplie hier dans sa quête à ce statut de maître international, Fy Rakotomaharo a pu engranger les points manquants. Bien que la première place soit finalement revenue à l’Egyptien Samy Shoker, Fy Rakotomaharo est sorti de la compétition de la tête haute et s’annonce comme un futur adversaire redoutable dans les compétitions internationales à venir. Résident en France, Fy Rakotomaharo y bénéficie les soutiens nécessaires pour l’épanouissement de sa jeune carrière qui a démarré, il y a plus de trois années, par un titre de champion d’Afrique…

Rata

La Vérité

Écrit par Rata Vendredi, 27 Février 2015

Publié dans Culture

Commenter cet article