Guanomad : Sa réussite devient une référence internationale

Publié le par Alain GYRE

Guanomad : Sa réussite devient une référence internationale

(13-03-2015)

Le PDG de cette entreprise, en la personne de Erick Rajaonary veut développer la crédibilité et l’image de sa société, et partant celle du pays, sur le plan international. En fait, il veut être l’Ambassadeur économique de Madagascar à l’étranger.

Guanomad : Sa réussite devient une référence internationale

© Midi Madagasikara

La société Guanomad se spécialise en matière de production d’engrais biologique à base de crottes de chauve-souris. Cette jeune entreprise porteuse d’innovation dans le dessein de lancer la filière bio a su s’imposer sur le marché international. « Nos produits sont déjà exportés dans plusieurs pays comme au Canada, en Europe et en Afrique. Nous sommes actuellement à la conquête du marché américain et celui de l’Afrique de l’Est », a déclaré Erick Rajaonary, le PDG de la société. Mais comme particularité de cette entreprise, elle ne se limite pas uniquement à la recherche du profit, Guanomad mise également sur le développement social pour qu’il y ait une meilleure répartition de richesse. Grâce à son success-story, sa réussite surtout depuis l’intégration du fonds d’investissement sud-africain dans son capital à hauteur de 40% devient une référence sur le plan international.

Quatre devises. Les 150 participants composés notamment de représentants de Fonds d’investissement et de chefs d’entreprises étaient bien impressionnés lors de l’intervention du PDG de Guanomad en tant que conférencier dans le cadre de la 3e Conférence africaine sur la finance organisé par le Club Kusuntu à Paris. Le thème portait sur « les impacts et la rentabilité des fonds d’investissement dans les entreprises en Afrique ». « Je crois que le développement de l’agriculture constitue le facteur-clé pour faire sortir Madagascar de la pauvreté », a déclaré Erick Rajaonary. Pour ce faire, la société Guanomad a beaucoup contribué à la révolution verte par le biais du développement des fertilisants bio. « Nous sommes maintenant le porte-fanion de la filière bio et de l’agriculture à Madagascar », a-t-il poursuivi. Les quatre devises de l’entreprise constituent d’ailleurs la lutte contre l’insécurité alimentaire, le développement de la filière bio, le développement rural et la protection de l’environnement.

Impacts socio-économiques. Le conférencier a plutôt exposé les impacts socio-économiques de l’intégration du fonds d’investissement d’une valeur de 3 millions USD avec une assistance technique d’une valeur de 500 000 USD depuis 2013. « Ce fonds d’investissement apporte des capitaux mais il participe également d’une manière active à la gestion de l’entreprise contrairement aux sociétés de capital à risque qui ne cherche que du bénéfice dans le pays. Nous avons pu entre autres conquérir de nouveaux marchés tout en améliorant nos équipements et la qualité de nos produits », a-t-il soulevé.

En outre, Guanomad a su développer de nombreuses actions en matière de Responsabilité Sociétale d’Entreprise (RSE) grâce à ce fonds d’investissement. A titre d’illustration, Guanomad contribue à la promotion des cantines scolaires en partenariat avec une ONG à Toliara et l’Association AKAMA sans oublier l’approvisionnement en goûter des EPP dans la Capitale. « Les participants à cette 3e conférence africaine sont très intéressés sur l’originalité de nos produits et de notre potentialité ainsi que de l’histoire de l’entreprise qui a connu un succès », a raconté Erick Rajaonary.

Ambassadeur économique. Par ailleurs, Guanomad contribue au développement rural en créant des pistes servant à désenclaver les villages où se trouvent les grottes, site d’extraction de guano. La création de 600 emplois locaux saisonniers n’est pas en reste. Et ce n’est pas tout, l’entreprise veille à tout prix au respect de l’environnement et de la biodiversité. « Face à la réussite de Guanomad, d’autres fonds d’investissement sont intéressés à nous appuyer. Ils ont même manifesté leur volonté de s’implanter à Madagascar », a-t-il évoqué. Notons que ce PDG de Guanomad sera également invité au Forum des Chefs d’entreprise africains à Genève du 15 au 17 mars 2015. Il interviendra ensuite dans le cadre du 10e Sommet du COMESA en Ethiopie via le COMESA Business Council organisé par la Chambre de Commerce de l’Ethiopie du 25 et 26 mars 2015.

Trois entreprises en Afrique y effectueront leurs témoignages, à savoir, Nestlé, Coca-Cola et Guanomad. Ce businessman a beaucoup intervenu dans plusieurs pays comme à Boston. Bref, « j’échange mon expertise dans le cadre de ces différentes conférences internationales tout en développant la crédibilité et l’image de Guanomad, et partant celle du pays au niveau international. En fait, j’essaie d’être Ambassadeur économique de Madagascar à l’étranger via la présentation du success-story de son entreprise », a conclu Erick Rajaonary.

Navalona R.

Midi Madagasikara

Publié dans Economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article