Le coup de gueule du Père Pedro contre Rivo Rakotovao

Publié le par Alain GYRE

Le coup de gueule du Père Pedro contre Rivo Rakotovao

(20-03-2015)

Le site officiel de l’association « Madagascar Foundation » qui soutient le Père Pédro Opéka et son Association “Akamasoa” a publié il y a quelques jours les propos du prêtre suite à la visite de deux fonctionnaires du ministère d’Etat chargé des Projets Présidentiels et de l’Aménagement du Territoire. Ces derniers qui lui auraient demandé s’ils pouvaient recevoir des sinistrés des récentes inondations, vu qu’il en a « l’habitude ».

Le coup de gueule du Père Pedro contre Rivo Rakotovao

Une partie du centre Akamasoa du Père Pedro

© voyagerlemonde.com

Le Père Pedro se sentait offusqué par cette demande, d’après sa réaction sur le site de « Madagascar Foundation ». « Hier deux fonctionnaires du Ministère de l’Aménagement du Territoire sont venus de la part du Ministre, en nous demandant si nous pouvions recevoir des nouvelles familles, puisque nous avons l’habitude ! L’habitude ??? », s’est indigné le prêtre sur le site.

Il leur a donc répondu ceci : « A Akamasoa on ne fait rien par habitude, surtout quand il faut aider et aimer ces pauvres familles qui ont tout perdu et qui sont dans la rue. Elles ont même perdu leur propre dignité! ».

Des réponses qui auraient surpris les émissaires de Rivo Rakotovao, l’actuel ministre d’Etat chargé des Projets Présidentiels et de l’Aménagement du Territoire. Selon le Père Pedro, le combat pour restaurer la dignité humaine ne sera jamais une habitude. « A Akamasoa, c’est tous les jours un nouveau combat », rajoute-t-il.

Le coup de gueule du Père Pedro contre Rivo Rakotovao

Le Père Pedro est encore allé plus loin en dénonçant dans ses propos les buts inavoués d’une telle démarche du ministère. « Quand L’homme du Ministère aura réussi à « nettoyer » la rue des familles pauvres, il sera heureux et sa mission sera finie ! Et les medias diront que le Ministère a fait un « exploit » d’avoir pu débarrasser la ville de ces familles démunies. Mais pour nous à Akamasoa, qui reçoit ces familles blessées par la vie, les problèmes et les drames ne font que commencer ! ». Le prêtre est de toute évidence très remonté contre l’équipe de ce ministère et son dirigeant. Il leur reproche même de ne pas connaitre les besoins ni la mentalité de leurs propres compatriotes.

Mais en bon religieux, le maître d’Akamasoa a tout de même accepté de recevoir une dizaine de familles au sein du centre. 4 de ses proches collaborateurs ont même participé à l’identification de ces familles, qui vont rejoindre les autres familles nécessiteuses dans les Villages d’Akamasoa.

En 2014, 38 000 personnes sont venues au Centre Akamasoa du Père Pedro pour demander de l’aide. Seules une centaine de personnes sont restées, entre autres celles qui acceptaient les règles imposés par le Père Pedro, pour une meilleure réinsertion au sein de la société. Pour le Père Pedro, changer la mentalité d’une famille qui a vécu longtemps dans la rue est un long processus.

n.r

www.moov.mg

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article