Environnement : 10 sites RAMSAR pour Madagascar

Publié le par Alain GYRE

Environnement : 10 sites RAMSAR pour Madagascar

(31-03-2015 )

Depuis son adhésion à la Convention Ramsar en 1998, Madagascar compte actuellement 10 sites RAMSAR. Le complexe des lacs Ambondro et Sirave, dans la commune rurale de Belo sur Mer est le dernier inscrit sur la liste des sites Ramsar.

Environnement : 10 sites RAMSAR pour Madagascar

lacs Ambondro et Sirave, dans la commune rurale de Belo sur Mer

© WWF Madagascar/ Roland Eve

La nouvelle a été officialisée durant la journée mondiale des Zones Humides. Le complexe des lacs Ambondro et Sirave se trouve à 90 km au sud de Morondava, dans la région de Menabe. Cette zone humide se trouve d’ailleurs au cœur du parc national Kirindy Mitea, et abrite diverses espèces d’oiseaux menacés. Elle disparait durant la saison sèche d’avril à octobre. Désormais, ces deux sites bénéficieront de plusieurs mesures de protection, notamment contre les principales menaces qui guettent les zones humides comme la culture sur brûlis et la surpêche.

Selon le WWF Madagascar, le complexe, couvrant un total de 14 481,5 hectares, est une zone écologique riche composée de lacs, marais, vasières, rivières, étangs, dunes de sable et mangroves. Il fournit des abris, des zones de reproduction et de nidification pour trente espèces d’oiseaux aquatiques, dont le Héron de Humblot et le pluvier de Mada. Leur survie dépend principalement de la préservation de ces zones humides.

La Convention Ramsar est un traité intergouvernemental établi en 1971 pour la conservation et l’utilisation durable des zones humides. Les pays adhérents s’engagent à assurer la gestion efficace de leurs zones humides. Les autres sites Ramsar de Madagascar sont le Lac Tsimanampetsotse, le premier site Ramsar malgache, le lac Bedo dans le sud, un complexe de quatre lacs à Manambolomaty-Antsalova et la zone humide de Mandrozo à l’Ouest; le lac Alaotra dans le Nord-Est de Toamasina, le lac Kinkony près de Mahajanga, le marais de Torotorofotsy et la rivière de Nosivolo à l’Est, et le parc privé de Tsarasaotra à Antananarivo.

Actuellement, des études sont en cours, en vue de l’inscription de dix sites se trouvant dans le Sud de Madagascar entre le Parc National d’Andringitra et Andohahela avec Asity /Birdlife dans la liste Ramsar.

www.moov.mg

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article