Ivato: deux taïwanais arrêtés avec 11 tortues

Publié le par Alain GYRE

Ivato: deux taïwanais arrêtés avec 11 tortues

(07-04-2015)

Le trafic des espèces protégées n’est pas prêt de se terminer. Samedi, deux ressortissants taïwanais ont été arrêtés par la Police des Frontières à l’Aéroport International d’Ivato, avec 11 tortues dans leurs bagages. Le couple était sur le point de s’envoler pour Guangzhou en Chine.

Ivato: deux taïwanais arrêtés avec 11 tortues

© SIPA

Ces étrangers étaient dans nos murs depuis le 14 mars dernier en tant que touristes. Ils ont notamment visité le parc national d’Ankarafantsika, sur la route nationale 4. Agés de 40 et 24 ans, le couple s’est fait remarqué lors de son passage sur les lieux. Ils ont en effet proposé une importante somme d’argent à un guide local, en échange de tortues élevées au centre d’élevage de chéloniens, appartenant à l’association Durrell et implanté au sein même du parc National d’Ankarafantsika.

Très vite, ils ont éveillé le soupçon de la Gendarmerie locale qui a décidé de mener une enquête sur leurs profils. A défaut de renseignements détaillés sur eux, les gendarmes ont quand même pu obtenir leurs identités et des informations sur leurs passeports. Ces renseignements ont été par la suite communiqués à la Police des Frontières d’Ivato. Ce qui a rendu possible leur arrestation, samedi, au moment de leur embarquement.

L’ordinateur sur lequel les noms du couple avaient été enregistrés a donné l’alerte lorsqu’ils se sont présentés au bureau de l’Immigration. Alors que tous les passagers du vol en partance pour Guangzhou étaient déjà embarqués dans l’avion, le Commissaire Tsaramonina, premier responsable de la Police des Frontières d’Ivato a décidé de suspendre le vol pour débarquer le couple de taïwanais pour une fouille des bagages. C’est ainsi qu’ont été trouvées les 11 tortues bien enveloppées et chacune scotchée à un chargeur de téléphone, pour tromper l’attention des agents scrutant l’écran du scanner à la recherche d’objets prohibés.

Depuis le début de cette année, les arrestations se multiplient à l’Aéroport International d’Ivato. Malheureusement, elles ne font que confirmer l’ampleur du trafic d’espèces protégées à Madagascar. Le gouvernement britannique, à travers le projet « Darwin Initiative », soutient depuis quelques temps les initiatives de l’Alliance Voahary Gasy et de Durrell Wildlife Conservation Trust, pour stopper la sortie illégale de nos richesses naturelles par l’Aéroport International d’Ivato. Ce projet a déjà porté ses fruits, notamment l’arrestation de ces deux trafiquants d’origine taïwanaise.

www.moov.mg

Publié dans Faune

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article