Pétrole de Tsimiroro: Madagascar devient officiellement pays producteur de pétrole

Publié le par Alain GYRE

Pétrole de Tsimiroro: Madagascar devient officiellement pays producteur de pétrole

(20-04-2015)

Une grande première pour Madagascar. Suite à l’approbation du Plan de Développement par le Comité de Direction du Bloc 3104 de Tsimiroro, occupé par Madagascar Oil, la Grande île fait désormais partie des pays producteurs de pétrole. Cette société peut maintenant passer à la phase d’exploitation de l’huile lourde de Tsimiroro, grâce au premier Titre Minier délivré par l’Etat pour l’exploitation du pétrole enfoui sous le sol malgache.

Pétrole de Tsimiroro: Madagascar devient officiellement pays producteur de pétrole

Des ouvriers malgaches sur le site de Tsimiroro

© -

Le décret pris en Conseil de Ministres le 15 avril dernier a statué sur l’octroi à l’OMNIS, partenaire de Madagascar Oil, d’un Titre Minier d’Exploitation d’Hydrocarbures et d’un Titre Minier de Transport d’Hydrocarbures relatifs au Périmètre Contractuel du Bloc 3104 de Tsimiroro. C’est le premier contrat de partage de production à entrer en phase d’exploitation à Madagascar. Pour Madagascar Oil, il s’agit d’une étape cruciale et significative, dans la mesure où cette société a déjà passé 11 ans d’activité d’exploration à Madagascar, et foré 138 puits sur le Bloc 3104 de Tsimiroro.

Concrètement, cette étape permettra à la société de procéder à l’écoulement sur le marché local de près de 100 000 barils d’huile lourde actuellement en stock, de procéder aux activités de forage et d’amélioration des infrastructures de production existantes, et enfin de poursuivre les discussions avec les partenaires en vue de la recherche de financement.

La première phase d’exploitation sera destinée à l’exploitation d’un compartiment géologique supplémentaire, équivalent au forage de plus de 800 puits. Le but est d’augmenter les volumes de vente pour atteindre jusqu’à 10 000 barils d’huile lourde par jour. Le financement de cette étape est évalué à 500 millions de dollars.

L’Etat Malagasy a octroyé un Titre Minier pour 25 ans avec la possibilité d’extension s’il s’avère que la production demeure économiquement rentable. Avant d’exporter ses produits destinés aux producteurs d’électricité, des raffineries en huile lourde et les utilisateurs de fioul maritime, Madagascar Oil envisage d’abord de satisfaire le besoin local. Des négociations auprès de la Jirama sont ainsi prévues, pour que cette société puisse utiliser l’huile lourde de Tsimiroro dans la production d’électricité.

« Le Plan de Développement de Madagascar Oil prévoit entre autres la construction de nouvelles routes, l’électrification de la région, la création d’emplois directs et indirects ou encore la mise en place de formations agricoles et la distribution de semences et d’engrais pour les agriculteurs vivant autour du périmètre », c’est ce qu’a par ailleurs indiqué Valérien Lalaharisaina, Ministre auprès de la Présidence chargé des mines et du pétrole. Faut-il savoir que le Bloc 3104 de Tsimiroro s’étend sur 6.670 km². Il renferme près de 1,7 milliards de barils d’huile lourde. C’est donc à juste titre que l’exploitation d’une telle richesse soit bénéfique pour la population locale.

www.moov.mg

Publié dans Economie

Commenter cet article