Rencontre du film court – Le Zébu d’or de l’animation à Madagascar

Publié le par Alain GYRE

Rencontre du film court – Le Zébu d’or de l’animation à Madagascar

27.04.2015

En dix éditions, les RFC n’ont cessé de gagner en réputation à l’étranger. Des cinéastes africains concourent même dans la catégorie animation du festival.

Quatre Zébu d’Or pour quatre réalisateurs de talent. Fort de ses dix ans d’existence, les Rencontres du film court ont porté haut les couleurs du septième art local sur le plan international. Le Zébu d’Or pour la catégorie animation a été le plus prisé de la soirée, puisque s’étant ouvert au continent africain, cette catégorie réunissait cinq Africains et deux Malgaches dans la liste. À savoir, Sié Lazare Pale du Burkina Faso, Nadia Rais de la Tunisie, Louisa Beskri, Wakili Adahan d’Algérie et Abdul Ndadi du Ghana face à Sitraka Randriamahaly et Anjara Rarivonandrasana de la Grande île.

Rencontre du film court – Le Zébu d’or de l’animation à Madagascar

C’est ainsi que Sitraka Randriamahaly a été honoré pour son film « Rough Life », le premier à remporter le Zébu d’Or de l’animation panafricaine. Son film retrace l’histoire d’un Malgache travailleur et luttant pour la survie de sa famille en trainant le poids de la vie sur une charrette. Sitraka est également l’un des membres fondateurs de la jeune association d’animateurs « Anim’Nakahy ». Une grande première donc, pour cette catégorie, quinze films ont été reçus et six ont été sélectionnés. De ce fait, les jeunes cinéastes locaux ont su pleinement démontrer leur savoir-faire cette année.

Le Zébu d’Or pour la catégorie documentaire a été attribué à Anjara Andriamahaly pour son court-métrage « Filet de lettres » illustrant le quotidien et le talent de l’artiste plasticien Temandrota. Raymond Rajaonarivelo, cinéaste, parrain à vie des RFC et membre du jury dans la catégorie documentaire affirme qu’« il n’est jamais facile de faire un choix concernant cette catégorie, mais ce film a su nous raconter une histoire et nous immerger avec brio dans le monde de l’art. » Sept films-courts ont été reçus dans cette catégorie et seuls trois ont été sélectionnés.

Honneur aux femmes

Grande nouveauté de cette dixième édition, le Zébu d’Or pour le clip-vidéo, a été attribué à Rado Andriamanisa pour la vidéo du groupe Angaroa sur sa chason « Dizina ». Laza, directeur des RFC et membre du Jury souligne : « Pour nous, il importe d’attribuer ce trophée, car au-delà des films-courts c’est à travers ces clips que nos réalisateurs peuvent pleinement exprimer aussi leurs talents. De ce fait, on ne cesse de les encourager ».

Comme il a été évoqué dès le début de cette cérémonie, l’émotion a été constamment au rendez-vous lors de ces RFC. C’est avec une vive émotion que le jury dans la catégorie fiction a décerné le Zébu d’Or à feu Ketaka Razafimisa pour son film-court « Her little piece of heaven ». Une réalisation osée et innovante pour le public, Ketaka a su retranscrire à la perfection à travers son film ses émotions, sa passion et surtout son talent pour la mise en scène. Son équipe venue récupérer le trophée en son nom a eu du mal à trouver les mots. Stéphanie Razakatrimo qui tient le rôle principal dans son film et primé dans la catégorie meilleure actrice affirme : « Elle aurait été tellement fière d’être parmi nous ce soir. Elle m’a même dit que si je ne remportais pas ce prix, elle ferait un scandale, on lui dédie ce prix et cette soirée ». Dix sept films ont été reçus et sept ont été sélectionnés. Le public est encore invité à voter par sms durant la semaine à venir.

L’Express

Publié dans Culture, Cinéma

Commenter cet article