Amidon de manioc : De nombreuses utilisations ménagères et industrielles

Publié le par Alain GYRE

Amidon de manioc : De nombreuses utilisations ménagères et industrielles

Publié le mercredi 13 mai

Amidon de manioc : De nombreuses utilisations ménagères et industrielles

De l’emballage 100% fabriqué avec de l’amidon de manioc pour remplacer le sachet en plastique très pratique mais polluant.

Ce n’est pas un rêve parce que le produit est déjà fabriqué localement. De plus, il devrait offrir de belles opportunités pour développer la filière manioc et donc le monde rural. Notons que les dernières données sont vieilles d’une dizaine d’années et indiquent que cette filière fait vivre plus de 1,3 millions de ménages, occupe 350 000 ha pour un rendement moyen de 7 t/ha chez les paysans et entre 20 et 30 t dans les quelques cultures industrielles. Les paysans consomment 60% de leur production, vendent les 25% et affectent les 15% restant à d’autres utilisations. Si la consommation de sachets en amidon de manioc se développe, la filière devrait suivre le même rythme. Et au lieu de donner la part belle aux importations, les autorités devraient organiser et professionnaliser la filière. Des organismes publics s’y essaient plus ou moins régulièrement. Leurs actions s’inscrivent dans des projets financés par des bailleurs de fonds. Mais les résultats médiocres de l’approche-projet sont un fait commun depuis l’indépendance.

Ils ne sont pas pérennes pour différentes raisons. On peut citer le manque d’appropriation des paysans étant donné qu’en amont des projets, ils sont rarement consultés sur leurs réelles aspirations. Au lieu de quémander auprès des bailleurs de fonds, les autorités devraient donc élaborer une vraie stratégie filière. Celle-ci devrait s’inscrire dans la politique sectorielle sur l’agriculture, l’élevage et la pêche, qui est d’ailleurs en cours d’élaboration. En effet, d’aucuns connaissent l’essor sans précédent et continu des sachets plastiques mais ceux-ci sont, en théorie, bannis du marché depuis le 1er mai dernier. Comme quoi, l’emballage en amidon de manioc a des beaux jours devant lui. La filière manioc aussi par la même occasion. Sa promotion profitera à des millions de paysans et leurs familles, à l’environnement qui sera protégé du plastique non dégradable… Notons que le plastique met plus d’un siècle pour se dégrader. Mais quand il est brûlé, il pollue l’environnement et figure parmi les facteurs favorisant le cancer. Puis, il n’y a pas que l’emballage. Le manioc a plusieurs utilisations. Citons l’alimentation humaine et animale, les biscuiteries, les boulangeries, les utilisations industrielles, etc.

L’exportation aussi offre des opportunités. La Chine, auparavant exportatrice, importe du manioc depuis la fin des années 90. La demande intérieure chinoise augmente grâce aux utilisations du manioc dans l’industrie, la production d’alcool et d’alimentation pour le bétail… Rien que pour l’industrie de l’alcool, la demande chinoise est de 3 millions de tonnes par an. La promotion de la filière présente ainsi différents avantages non seulement dans la production de valeur ajoutée via la fabrication d’amidon mais également dans la transformation en des produits finis comme les ustensiles jetables en amidon de manioc. De telles marchandises existent déjà sur le marché international.

Fanjanarivo

La Gazette

Publié dans Economie

Commenter cet article