Industrie sucrière : La compagnie Vidzar reprend la SIRAMA

Publié le par Alain GYRE

Industrie sucrière : La compagnie Vidzar reprend la SIRAMA

Rédaction Midi Madagasikara 16 mai 2015

Industrie sucrière : La compagnie Vidzar reprend la SIRAMA

Dzama va procéder à la réhabilitation de cette usine, pratiquement en ruine.

Les industriels malgaches peuvent aussi se montrer entreprenant et prendre des initiatives pour la relance économique.

Une bonne nouvelle pour l’industrie sucrière malgache. Tombées pratiquement en ruine depuis de nombreuses années, les unités sucrières de la SIRAMA de Nosy-Be et de Brickaville vont renaître, puisque la compagnie Vidzar vient de les reprendre.

Retour aux sources. Un rachat qui permettra au pays de retrouver ces deux fleurons de l’industrie sucrière pratiquement tombés en ruine ces dernières années. Une sorte de retour aux sources également pour Dzama, puisque l’histoire industrielle du pays enseigne que la compagnie Vidzar a été créée par Lucien Fohine, il y a trente ans à Dzamandzar, Nosy Be. On rappelle également que la SIRAMA de « Nosy Be », ne se limitait pas au raffinage du sucre, mais distillait également du rhum. Du coup, cette reprise de la SIRAMA par Dzama est la meilleure option car ce sera tout simplement un changement dans la continuité et pour l’amélioration. Qui plus est, Dzama dispose déjà d’une expérience acquise en matière de canne, la matière première principale de production du sucre.

Innovatrices. En somme, Dzama qui figure parmi les entreprises malgaches les plus innovatrices, avec ses produits diversifiés et de qualité va apporter toute son expérience et son savoir-faire pour une relance rapide de ces deux unités sucrières qui sont par ailleurs d’importantes sources d’emploi. On annonce d’ores et déjà que les investissements seront conséquents et concernent toutes les étapes de la production sucrière, y compris la gestion de l’eau. De nombreux partenaires et fournisseurs tireront également profit de cette renaissance des usines sucrières de la SIRAMA de Nosy-Be et de Brickaville qui seront à coup sûr entre de bonnes mains. Une belle perspective en somme non seulement pour l’image du secteur privé malgache, mais également et surtout pour l’économie régionale et nationale.

R.Edmond

Midi Madagasikaea

Publié dans Economie

Commenter cet article