Madagascar: une WebCup très disputée à Antananarivo

Publié le par Alain GYRE

Madagascar: une WebCup très disputée à Antananarivo

Par RFI

Madagascar: une WebCup très disputée à Antananarivo

Créer un site Internet en 24 heures chrono. C’est la règle de la WebCup, la coupe du web qui a eu lieu ce week-end à Antananarivo à Madagascar. Une compétition annuelle qui permet aux passionnés de se rencontrer et de mesurer leurs talents dans leur pays avant la compétition internationale. L’initiative permet de mettre en valeur les compétences de la zone et de créer des réseaux professionnels.

Vingt-quatre heures non-stop pour créer un site Internet en équipe : trente participants ont relevé le défi cette année. La plupart sont des étudiants.

Créer un site Internet en 24 heures chrono. C’est la règle de la WebCup, la coupe du web qui a eu lieu ce week-end à Antananarivo à Madagascar. Une compétition annuelle qui permet aux passionnés de se rencontrer et de mesurer leurs talents dans leur pays avant la compétition internationale. L’initiative permet de mettre en valeur les compétences de la zone et de créer des réseaux professionnels.

Vingt-quatre heures non-stop pour créer un site Internet en équipe : trente participants ont relevé le défi cette année. La plupart sont des étudiants.

Pour la coordonnatrice du projet, Isa Randrianasolo, l’objectif est d’encourager ces futurs acteurs du web : « Il faut dire qu’à Madagascar, ça commence à s’émanciper, à intéresser nos jeunes et c’est un créneau qu’il faut exploiter. Nous, en tant qu’organisateurs, poussons vraiment les jeunes dans ce domaine ».

L’équipe conduite par le jeune étudiant Prince Babay a remporté le concours national. Le thème imposé cette année était les transports. Son site présente des bateaux et avions futuristes et des voyages entre les îles de la zone : « Il y a par exemple un appareil qui peut transporter jusqu’à 850 passagers et 20 membres d’équipage. A partir de ce site, on peut faire des réservations ».

Prince et ses coéquipiers représenteront Madagascar à la grande finale de l’océan Indien. L’an dernier, c’est d’ailleurs l’équipe malgache qui avait remporté la compétition. Le jeune passionné espère rééditer l’exploit, et il rêve d’aller plus loin : « Vous savez Bill Gates, il a inventé sa propre entreprise. Moi aussi, j’ai envie de faire la même chose ».

http://www.rfi.fr/afrique/

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article