William Kidd : Le désespoir du producteur Sam Brown

Publié le par Alain GYRE

William Kidd : Le désespoir du producteur Sam Brown

Publié par : APOI 14 mai 2015

Le trésor de William Kidd, suite des épisodes.

William Kidd : Le désespoir du producteur Sam Brown

Par un courrier, transmis à notre rédaction, en date du 19 avril dernier, Sam Brown producteur des séries « October Films for History Channel », en charge de la réalisation des documentaires prévus lors de la mission de Sainte Marie (lire notre article en date du 11 mai) fait part de sa colère en ses termes (extraits) :

« Je rédige cette lettre afin d’exprimer ma profonde frustration, mon regret et ma colère face à l’imminente déchéance du projet de tournage du film documentaire sur Madagascar d’une valeur de 4 millions de dollars. A cause de la lourdeur administrative, de la propagation de rumeurs non fondées et malveillantes et de la diffamation, j’ai gaspillé jusqu’à maintenant 24 des 39 jours de tournage estimés à une perte d ’environ $20.000 par jour- du fait de l’impossibilité de réaliser mes séries en sachant également que les bénéfices colossaux et durables que le projet allait générer pour le pays sont sur le point d’être anéantis (…)

Nous avons convenu de travailler en collaboration avec le département d’Archéologie de l’Université d’Antananarivo ; il était prévu que nous partagions toutes nos données archéologiques avec l’Université et que nous laissions un héritage durable au peuple Malagasy. Les séries devaient diffuser huit épisodes de 60 minutes, et devaient atteindre une audience de plusieurs millions de personnes dans le monde entier. Nous avons la ferme conviction que les séries propulseraient Madagascar aux yeux de l’audience mondiale comme la meilleure destination touristique, en tant que site avec un riche héritage culturel et aux histoires fascinantes, et comme un pays attractif pour les investissements étrangers et pour les opportunités de réalisation de films.

Au lieu de cela, nous sommes à 48 heures de l’interruption des séries, du gaspillage des millions de dollars d’investissement du History Channel et ternissant sérieusement la réputation de Madagascar en tant que pays de destination pour les investissements. October Films a toujours agi en toute bonne foi mais nos avancées ont été entravées, retardées et sabotées depuis le jour de notre arrivée jusqu’à ce jour »

A SUIVRE …

Publié dans Culture

Commenter cet article

rakeem 15/05/2015 02:44

pour quelles raisons !