12 millions de malgaches utilisent des latrines insalubres ou partagées.

Publié le par Alain GYRE

12 millions de malgaches utilisent des latrines insalubres ou partagées.

Publié le vendredi 12 juin 2015

12 millions de malgaches  utilisent des latrines insalubres ou partagées.

Et 6,6 millions n’ont pas de latrines du tout et font leurs besoins en plein air. Ce qui fait que 74,4% des malgaches n’ont pas accès à des assainissements suivant les normes. Selon les données du Joint Monitoring Program OMS – UNICEF, le taux d’accès aux latrines adéquates reste faible dans la Grande Ile. La moyenne nationale d’accès est de 14%. Selon l’EPM 2010, 4/10 ménages disposent de toilette améliorée tandis que 5/10 défèquent dans la nature faute d’infrastructures d’assainissement au sein des ménages.

Les conséquences du faible accès à l’eau et à l’assainissement sont lourdes. Elles nuisent à la santé des enfants, car elles favorisent la propagation de nombreuses maladies à savoir la diarrhée, la dénutrition, le retard de croissance, etc. Sur une toile de fond de malnutrition, la diarrhée est à l’origine de 17% des décès des enfants de moins de 5 ans. A l’heure, selon les chiffres des centres de santé de base de la région Atsimo Atsinanana, près de 10.000 enfants de 0 à 14 ans (soit 17% des enfants) ont été atteints de diarrhées et de dysenteries. Sans oublier que selon un rapport publié, la défécation en plein air coûte à Madagascar plus de 48 millions d’euros par an, pourtant l’élimination de cette pratique nécessiterait la construction et l’usage de moins de 1,5 million de latrines.

R.V.

http://www.lagazette-dgi.com/

Publié dans Santé

Commenter cet article