Boanamary Mahajanga : Pour une gestion durable des mangroves

Publié le par Alain GYRE

Boanamary Mahajanga : Pour une gestion durable des mangroves

Rédaction Midi Madagasikara 8 juin 2015

Boanamary Mahajanga : Pour une gestion durable des mangroves

La dégradation des mangroves avance à une vitesse inquiétante.

Exploiter rationnellement les mangroves et les ressources naturelles qu’elles contiennent et mieux s’armer pour faire face aux impacts du changement climatique.

L’initiative vient des communautés locales de la commune de Boanamary, dans le district de Mahajanga II : deux jours de manifestations consacrés à la préservation des mangroves et leur gestion durable, dans cette localité. Le quotidien et la survie des populations environnantes dépendent, en effet, de l’exploitation des mangroves et des ressources naturelles qu’elles renferment. Surexploitées, celles-ci sont sérieusement en déclin. La dégradation des mangroves et le tarissement des ressources exploitées sont bien visibles et leurs impacts, ressentis par la population. La préservation et l’exploitation rationnelle des mangroves représentent, par conséquent, la seule option pour que la nature puisse continuer à fournir aux communautés les ressources dont elles ont besoin, de leur permettre de pérenniser leurs activités. C’est dans cette optique que la commune de Boanamary vivra, les 19 et 20 juin prochain, sous les couleurs de cet événement consacré aux mangroves, baptisé « Ala Honko Misôma » dont le comité d’organisation bénéficie d’un appui technique du PAGE-GIZ (projet d’appui à la gestion environnementale). A travers diverses manifestations, les initiateurs de l’événement mettront en évidence les liens étroits entre la culture, l’histoire et l’économie locales, et les ressources naturelles, à travers des débats, exposition, projections de films, ainsi que divers jeux, rencontres sportives et autres animations culturelles.

Hanitra R.

http://www.midi-madagasikara.mg

Publié dans Environnement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article