Conte des singes et des idiots

Publié le par Alain GYRE

Conte des singes et des idiots

Conte des singes et des idiots

Il était une fois un pays qui avait beaucoup de richesses, des arbres fruitiers, des sources d’eau douce et une terre fertile. Les habitants de ce pays n’avaient aucune conscience que leur pays possédait de telles ressources, car ils n’en avaient pas besoin. Ils vivaient de la pêche et de la chasse, mais ils avaient un énorme problème avec des singes. Les singes attaquaient les villages, mangeaient les provisions et en bref, ils foutaient un sacré bordel à chaque passage. Mais les habitants cessèrent de se battre contre ces singes en estimant que c’était un prix nécessaire pour avoir une vie simple et heureuse.

Un jour, un étranger se présenta dans les villages et il déclara qu’il était très intéressé par les singes. Ces derniers étaient délicieux dans son pays et ils se vendaient donc très chers. Il leur dit qu’il leur donnera 25 dollars pour chaque singe. Les villageois furent heureux comme tout et ils abandonnèrent leurs tâches quotidiennes pour attraper les singes. Ce fut une véritable course aux singes et chacun voulait faire la plus grosse prise. Ils coupèrent des arbres pour isoler les singes, empoisonnèrent les sources d’eau douce et ils détruisirent toutes leurs pirogues de pêche pour fabriquer des pièges à singe. La chasse fut fructueuse et il n’y eut presque plus de singes dans le pays, mais les habitants étaient heureux, car ils avaient toujours l’argent pour acheter ce dont ils avaient besoin.

Là-dessus, un second étranger se présenta dans les villages et dit qu’il était aussi intéressé par les singes, mais qu’il était prêt à payer 50 dollars pour chaque individu. Les villageois se dirent qu’ils pouvaient racheter les singes à 30 dollars au premier étranger pour le vendre à 50 au second et dégager toujours un petit bénéfice. Le premier étranger accepta et la vie continua pendant un certain temps. Mais l’argent ne dure jamais éternellement et les villageois furent à court au bout de quelques mois. Ils ne pouvaient plus reprendre leurs anciennes vies puisqu’ils avaient tout détruit pour attraper les singes. Le second étranger déclara qu’il était prêt à les aider, mais qu’il demandait les terres et les sources d’eau douce en échange. Après tout, ils n’en avaient plus besoin. Les villageois considérèrent l’étranger comme un sauveur providentiel et ils lui donnèrent tout ce qu’il leur demandait. Terre, Eau, bois, etc.

Après quelques semaines, les villageois remarquèrent que tous les singes qu’ils avaient attrapés étaient de retour dans le pays. Ils pensèrent que les singes s’étaient échappés et ils allèrent voir le second étranger providentiel. Ils trouvèrent ce dernier qui riait aux éclats avec le premier étranger et les deux répondirent : “ De quoi vous vous plaignez ? Vous avez toujours les singes même si nous avons le reste “.

A partir de ce jour, les villageois furent obligés de travailler pour les deux étrangers sur des terres qui leur appartenaient de droit, mais ils se dirent : “ C’est un prix nécessaire pour avoir une vie heureuse et simple. ”

Toute ressemblance avec un pays ou de vraies personnes n’est pas fortuite !

http://reflexiums.blogspot.fr/2012/03/madagascar-conte-des-singes-et-des.html

Publié dans Contes, Contes sur la toile

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article