Croyances populaires malgaches autour de la grossesse

Publié le par Alain GYRE

Croyances populaires malgaches autour de la grossesse

Croyances populaires malgaches autour de la grossesse

D’un point de vue scientifique, certaines sont insensées, mais surtout ne pas les dénigrer. Je suis conscient que cela fait partie de la culture malgache et donc de l’identité des Malgaches. Et puis, cela ne fait de mal à personnes et si les Ntaolo (nos ancêtres) y ont cru, ce n’est pas pour rien.

Beaucoup de choses sont à éviter durant la grossesse pour que l’enfant se porte bien.

- Mettre une ceinture ou une écharpe durant la grossesse entraîne l’enroulement du cordon ombilical autour du cou du bébé.

- Enjamber une hache entraîne le bec de lièvre

- Eviter de manger de la citrouille pour que l’enfant ait une chevelure bien épaisse.

- Eviter de garder sur soi des racines de gingembre pour que l’enfant n’ait pas d’orteils ou de doigts en trop

- Les morceaux poilus de viande (ex: museau de zébu ou de porc) entraînent les grosses tâches noires et velues sur le visage

- Lorsque le père enterre le placenta (je parlerai de cette tradition, promis), il n’a pas le droit de se retourner sous peine de rendre son enfant strabique

- Lorsque le bout de cordon ombilical rattaché au nombril sèche et tombe, on ne doit pas le jeter, mais le donner à un zébu. S’il se perd, l’enfant aura des trous de mémoire à l’âge adulte.

- La future maman doit bien faire attention aux aliments qui tachent pour éviter les taches de naissance. (A ce propos, ma mère a fait une expérience quand elle était enceinte de ma sœur aînée. En mangeant un plat d’anguille, elle s’est touché le bras avec les doigts "sales" A la naissance et jusqu’à maintenant, ma sœur a des tâches foncées au bras (histoire de Sohary)

Alain Brecqueville

Publié dans Coutumes, Croyance

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article