Lutte contre le travail des enfants: Eradiquer la pauvreté d’abord

Publié le par Alain GYRE

Lutte contre le travail des enfants: Eradiquer la pauvreté d’abord

Lutte contre le travail des enfants: Eradiquer la pauvreté d’abord

Publié le vendredi 5 juin 2015

La journée d’hier mondialement connue comme étant la journée internationale de la lutte contre le travail des enfants nous amène à réfléchir sur le cas malgache.

En effet, très loin de la célébration purement cérémonielle de cette journée, la lutte contre le travail des enfants prend une ampleur monumentale pour un pays comme Madagascar car de nombreux blocages nous empêchent d’atteindre ce but ultime. Parmi les blocages, on peut citer la pauvreté extrême de la population malgache. Les jeunes sont les piliers de notre pays et si la plupart d’entre eux vivent encore dans l’exploitation (sexuelle), d’autres mendient dans les rues. D’ici quelques années notre pays sera peuplé de prostitués et de brigands. Il est certainement temps pour nous de prendre en main l’avenir de notre nation à travers celui de nos enfants. L’ampleur de ce phénomène reste préoccupante dans le pays et de nombreux enfants sont victimes des pires formes du travail telles que le travail dans les mines et salines, le travail domestique, l’exploitation sexuelle à des fins commerciales et la traite. Les difficultés viennent du fait que les problématiques du travail des enfants sont étroitement liées à leur environnement immédiat et à l’environnement socioéconomique dans lequel ils se trouvent. Ainsi, la situation de pauvreté dans laquelle se trouve une grande partie de la population malgache constitue une contrainte certaine pour l’atteinte des objectifs définis dans les différentes initiatives prises par le pays. Nous pouvons effectivement ratifier les conventions internationales de lutte contre le travail des enfants, participer aux conférences mais sans une amélioration de la condition de vie des parents, cette lutte sera vaine. Les statistiques ne sont pas réconfortantes car plus de 2 millions d’enfants malgaches sont dans secteur du travail après avoir abandonné totalement l’école.

Y. L.

http://www.lagazette-dgi.com/

Publié dans Economie

Commenter cet article