Poème: Prendre de l’âge - Fara Mananjandry

Publié le par Alain GYRE

Prendre de l’âge

Non, je n’ai pas vieilli,

J’ai juste pris de l’âge.

Les rides des soucis

ont marqué mon visage.

Mais mon âme est toujours

prompte à s’émerveiller,

et mon cœur plein d’amour

est prêt à partager.

Bien sûr, mon corps flétrit

comme la fleur des champs,

tandis que mon esprit

se rit du poids des ans.

La vie est un passage,

de l’enfance à la mort,

et il faut, à tout âge,

vivre et sourire encore.

MITOMBO TAONA

Tsy miha antitra aho akory,

mitombo taona aho rahavako.

Ny kentron’ireo sorisory

no misoritra amin’ny tavako.

Ny fanahy anaty kosa,

mailaka hankafy ny tsara,

ary ao am-poko dia miavosa

ny fitiavan-te hizara.

Eny, milofika ny tena,

toa voninkazo an-jaridaina,

ny saiko anefa tsy mivena,

homehy ireo taona izay zakaina.

Ny fiainantsika dia voafetra,

fandalovana eto an-tany,

koa amin’ny taonanao rehetra,

mitsikia hatrany hatrany.

Fara Mananjandry

Androany alakamisy 12 martsa 2014

Un poème écrit en français et traduit en malgache, de et par Fara Mananjandry...

Commenter cet article