SAVA – Faible taux de floraison de la vanille

Publié le par Alain GYRE

SAVA – Faible taux de floraison de la vanille

02.06.2015

SAVA – Faible taux de floraison de la vanille

La floraison de la vanille a été mauvaise cette année, selon le constat des opérateurs qui craignent une forte baisse de la production. L’ouverture de la campagne est attendue.

Mille tonnes. C’est, selon la prévision, la production de vanille attendue cette année pour la région Sava. Cette quantité accuse une baisse de moitié par rapport à l’année dernière. Le faible taux de floraison serait à l’origine de cette réduction. « Durant les quatre mois de floraison de septembre à novembre, nous avons constaté une mauvaise floraison. Cette situation n’a aucun rapport avec le passage des cyclones au début de l’année, car la région Sava est déjà habituée à recevoir des pluies abondantes, mais il s’agit plutôt d’un phénomène cyclique », explique un professionnel de la filière.

Cette situation pourrait se répercuter sur les prix, mais tout dépend de la production mondiale. « La baisse de la production pourrait entraîner une hausse de prix à l’exportation, mais cela dépend des productions des autres pays comme l’Inde, l’Indonésie, la Papouasie Nouvelle Guinée, mais également de la qualité », explique toujours notre interlocuteur. Il a par ailleurs souligné que la saisie d’une tonne de vanilles cueillies avant l’ouverture de la collecte à Andapa est une bonne initiative pour éviter la cueillette de vanille immature, source de détérioration de la qualité et de l’image du produit.

Absence de l’État

Pour l’instant, la date officielle de l’ouverture de la campagne de vanille n’est pas encore fixée pour la région Sava, alors que pour le district d’Ambanja, la collecte de vanille verte a déjà pris fin. Les exportateurs ont été moins été intéressés par la production de cette localité car selon leurs dires, la cueillette s’est tenue bien avant que la gousse de vanille n’arrive à maturité. Les intervenants se demandent même l’intérêt que

porte l’État pour cette filière d’exportation, étant donné que jusqu’à présent, aucune information ne circule sur l’organisation de l’atelier national sur la vanille. Or, c’est durant cet atelier que toutes les dispositions relatives à la campagne doivent être prises.

« Pour l’instant, nous n’avons aucune information sur ce que pourrait être la prochaine campagne pour la Sava. Nous avons entendu que la date d’ouverture est prévue pour le 10 juillet, mais rien n’est officiel. Ce qui s’est passé à Ambanja montre qu’il n’y a pas de prise de responsabilité de l’État », indique un opérateur basé dans la région Sava.

L’année dernière, le prix de la vanille verte a commencé en début de campagne à 7000 ariary le kilo pour atteindre les 22 000 ariary. A l’exportation, une hausse de 30% du prix a été enregistrée par rapport à 2013. Le prix du kilo tournait autour de 40 USD. Actuelle­ment, l’usage de la vanille naturelle progresse régulièrement de 3 à 5% par an.

L’Express

Publié dans Economie, Vanille

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article