Barrage de Migodo: 1 250 ha nouvellement irrigués

Publié le par Alain GYRE

Barrage de Migodo: 1 250 ha nouvellement irrigués

Publié le lundi 6 juillet 2015

Barrage de Migodo: 1 250 ha nouvellement irrigués

Le barrage de Migodo I dans la commune rurale d’Ankilizato, district de Mahabo et région du Menabe a été inauguré le 2 juillet dernier.

Il permet d’irriguer 1 250 ha, une superficie qui voit une hausse de la production de 2 000 ménages. Notons que dans cette région, les paysans font deux campagnes rizicoles par an et pratiquent des cultures de contre-saison sur les rizières. Ils cultivent notamment de l’oignon et des haricots. Pour le riz, le rendement est supérieur à la moyenne nationale, soit 4,7 t/ha grâce également à la pratique des Systèmes de riziculture intensif et amélioré (SRI/SRA). L’infrastructure hydro agricole récemment inaugurée après 5 ans de travaux de modernisation a été construite en 1953. Il a fallu ces travaux de modernisation menés en 2 étapes. La première a porté sur les travaux d’urgence ayant démarré en 2011. Ils servent à maintenir l’irrigation dans le périmètre de Migodo I et permettent aux paysans de poursuivre les activités agricoles. La seconde étape a concerné la modernisation proprement dite du barrage.

Cela signifie que l’infrastructure répond aux normes de sécurité, de fiabilité et environnementales. Elle est dotée d’un canal principal de 6 km et de 8 canaux secondaires. Rappelons que les infrastructures hydro agricoles et routières font l’objet de textes en matière de normes élaborées ces dernières années. L’objectif est d’avoir des infrastructures pérennes et résistant notamment aux effets désastreux et croissants du changement climatique (érosion, inondations, cyclones, etc.) Le barrage de Migodo I s’étend sur 107 m et dispose de 2 déssableurs dynamiques. Sa modernisation n’améliore pas uniquement le rendement rizicole. Elle favorise également les cultures de contre-saison. Pour la gestion et l’entretien de l’ouvrage, le projet d’Appui au développement de Menabe et Melaky (AD2M) financé par le Fonds international de développement agricole (FIDA) a organisé les bénéficiaires en 8 Associations des usagers de l’eau (AUE) et une union. Ce projet s’est vu confier les travaux. Quant aux paysans semenciers, ils ont reçu des formations.

Le ministre de l’Agriculture, Roland Ravatomanga a appelé la population à bien entretenir le barrage d’autant plus que le représentant du FIDA est satisfait des travaux effectués. Cette organisation annonce d’ailleurs la poursuite du projet AD2M dont la phase 2 bénéficiera aussi aux districts d’Antsalova, Manja et Maintirano, soit des zones délaissées par les projets à cause de leur enclavement. L’accord de financement allant dans ce sens sera signé à Rome pour la période 2016-2022. Avec les projets financés par la Banque africaine de développement (BAD), ceux soutenus par le FIDA ont la particularité d’être longs et de donner des résultats palpables et pérennes. Rares sont les projets de développement qui ont ces caractéristiques. La quasi-majorité des projets financés pourtant à coup de dettes ne débouchent que sur des résultats temporaires. L’AD2M démarré en 2007 et pour une durée de 8 ans intervient dans 19 communes. C’est un projet de développement rural intégré et axé sur la mise en valeur agricole et la sécurisation foncière.

Recueillis par Fanjanarivo

http://www.lagazette-dgi.com/index.php?option=com_content&view=article&id=47543:barrage-de-migodo-1-250-ha-nouvellement-irrigues&catid=45:newsflash&Itemid=110

Publié dans Economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article