Journées aquacoles – Des poissons d’élevage certifiés en vente

Publié le par Alain GYRE

Journées aquacoles – Des poissons d’élevage certifiés en vente

29.07.2015

Journées aquacoles – Des poissons d’élevage certifiés en vente

Créée en 2013, l’association de pisciculteurs de Madagascar ou FMTMA organisera au mois de septembre les journées aquacoles de Madagascar.

Une foire aux poissons. L’as­sociation de pisciculteurs ou « Fikam­banan’ny mpiompy trondro eto Madagasikara » (FMTMA) prévoit de vendre une tonne de produits par jour durant les Journées aquacoles qui se tiendront du 24 au 27 septembre au Opy Fish au Park Lazaina Avaradrano. Différents produits certifiés à savoir des carpes, des tilapias et black bass frais ou vivants sortis de bassins seront mis en vente. Cet événement est une occasion de réunir pendant quatre jours les opérateurs actifs autour de la filière pisciculture. Cet évènement a pour objectifs entre autres de créer un environnement favorable et durable pour un épanouissement de l’activité à Madagascar, de connaître les attentes des consommateurs en matière de poisson marchand. Il s’agit également de définir au niveau des membres une stratégie de production et un objectif programme pour approvisionner le marché avec des produits de qualité labellisés FMTMA et de trouver des partenaires financiers et des partenaires de développement pour appuyer son programme. Le secteur piscicole connaît des lacunes en savoir-faire, en financement, en organisation du réseau, cette activité à fort potentiel d’avenir n’est pas encore devenue une profession à part entière dans le secteur privé agricole.

Décroissance

La production de l’aquaculture se trouve encore dérisoire alors que le poisson, quatrième source de protéine, reste toujours un produit recherché dans les besoins alimentaires du consommateur. Selon les informations émanant du président de l’association, Léon Rakotomamonjy, le marché d’Antananarivo est demandeur de produits aquacoles d’eau douce. En 2001, par exemple, la population estimée à environ

2 millions d’habitants a consommé plus de huit tonnes de produits d’eau douce par jour. Or ces produits d’approvisionnement issus à 90 % de la pêche sont en décroissance continuelle. Pour satisfaire ces besoins, il est donc impératif de développer la pisciculture et d’accroître la production. Les opérateurs pisciculteurs, des producteurs d’alevins privés et un groupement de petits pisciculteurs nommé Siloama, ont produit durant la campagne 2014-2015, huit cent mille alevins tous confondus et cent tonnes de poissons marchands.

Pour cette première manifestation, il y aura des stands de présentation des différents acteurs intervenant dans la filière aquacole dont le ministère de la Pêche et des ressources halieutiques, les producteurs d’alevins, des grossisseurs, des associations ou coopératives de producteurs et les fournisseurs d’intrants, fabricants d’aliments, fournisseurs de matériels. Un système de desserte par bus de transport existe déjà mais il sera négocié avec la coopérative opérante dans la localité à ce que le terminus soit dirigé au portail du site.

http://www.lexpressmada.com

Publié dans Economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article