L'anguille dans les dictons populaires malgaches

Publié le par Alain GYRE

L'Anguille dans les dictons populaires malgaches

L'anguille dans les dictons populaires malgaches

L'anguille est, sans conteste, le poisson qui a le plus contribué à l'élaboration de dictons populaires dans toutes les régions de Madagascar. Et ceci n'a rien d'étonnant en songeant qu'on la trouve pratiquement partout, qu'elle est très recherchée par les gourmets, qu'elle suscite bien du mystère par sa biologie curieuse et que, dans certaines tribus, elle fait l'objet d'un véritable culte.

Voici, ici, quelques proverbes les plus expressifs:

- Amalon-tsy azo toa fe : « L'anguille manquée était grosse comme une cuisse », galégade bien digne d'un Tartarin pêcheur, car il est probable que le sujet n'avait effectivement que l'épaisseur d'un bras;

- Ny olombelona toy ny amalona an-drano ka be siasia : Les hommes tergiversent comme les anguilles qui nagent en zigzag dans l'eau;

- Raha tojo amalom-boasira, tsy manan-kavana afa-tsy ny mat y, fa raha hanao asa vadi-drano, mpamosavy ny tsy tia maro : Quand vous mangez l'anguille bien assaisonnée de sel, vous dites: «Je ne reconnais pour parents que les morts », mais quand il s'agit d'un travail en collectivité, vous dites: «Celui qui n'aime pas collaborer avec les autres est un sorcier» ;

- Zanak' amalona ka tsy mataho-fitsevi-maranitra : Nous sommes des jeunes anguilles, nous ne craignons pas les bois pointus des chasseurs;

- Mandidy sofin-toho, mizara sofin' amalona : sady kely no ankanofisana : Partager le peu que l'on a : c'est donner à chacun une part bien mince (littéralement: couper les branchies d'un toho, partager celles d'une anguille, les parts sont bien petites) ;

- Matin-kanin-kely toa amalona : Risquer sa vie pour un petit morceau de nourriture: telle l'anguille;

- Mifankatia amin' amalona : ka nony sendra tia, nabolilany : Rechercher l'amitié d'une anguille quand par hasard on l'aime, elle s'esquive;

- Za-drano toa amalona antitra : Avoir l'habitude de l'eau comme une vieille anguille;

- Hoatra ny fe nanoharana amalona, ka ny amalona no lany, fa ny fe tsy mbola miova : Comme la cuisse à laquelle on a comparé une anguille: l'anguille a été mangée, mais la cuisse reste;

- Aza tsy mahalava amalona : Anguille assaisonnée de sel, c'est le mets exquis par excellence;

- Fy ny toho, mamy ny amalona fa ny lelako tsy ataoko jono : Délicieux est le Toho, délicieuse l'anguille, mais je ne donnerai pas ma langue pour en faire un appât

Jao Malaza

Publié dans Proverbes

Commenter cet article