Les exploitations minières menacent les parcs (suite)

Publié le par Alain GYRE

Les exploitations minières menacent les parcs

Publié par : APOI 23 juillet 2015

(…) Suite

Les exploitations minières menacent les parcs (suite)

L’exploitation minière sauvage et illicite gagne du terrain. Les incursions à l’intérieur de la réserve d’Anjanaharibe Sud se multiplient. La forêt régresse et les flancs des montagnes ne sont plus que des trous béants : des carrières de cristal en l’occurrence. Face à cette situation les autorités locales semblent impuissantes. Pour le maire de la commune rurale de Befingotra, Velontsoa HonoréSam, les carrières se situent en dehors des aires protégées ou en périphérie. Les gendarmes d’Andapa affirment de leur côté qu’ils ne peuvent intervenir que si les agents des eaux et forêts leur signalent un cas d’intrusion dans les aires protégées. « Ces agents nous signalent en moyenne trois trous par semaine dans les réserves. Quand nous nous rendons sur place, les villageois évoquent le fait que ces carrières se trouvent en périphérie des réserves et non à l’intérieur. C’est pourquoi l’avis des agents est très important pour pouvoir intervenir» précise le commandant de brigade de la Gendarmerie d’Andapa, Jean de Dieu Bienvenue Fony.

Aucune mesure efficace n’est prise pour arrêter ces exploitations illégales. En attendant, la biodiversité qu’abrite le parc naturel d’Anjanaharibe Sud est en danger. Il faudrait conscientiser les communautés locales que cette biodiversité est une source de revenu pérenne. Ceci fait, pourra-t-on peut-être envisager qu’elles arrêteront de la troquer pour quelques centaines d’euros. A noter que cette investigation a été réalisée par une équipe de journalistes au mois de juin dans le cadre du programme Scapes (Preserving Madagascar’sNatural Resources Program) financé par l’USAID en collaboration avec Conservation International.

Santatra R.

http://www.agencepresse-oi.com/

Publié dans Environnement

Commenter cet article