Sainte Marie : Julien Lepers ne viendra pas !

Publié le par Alain GYRE

Sainte Marie : Julien Lepers ne viendra pas !

Publié par : APOI 10 juillet 2015

Sainte Marie : Julien Lepers ne viendra pas !

La grève chez Air Madagascar, l’un des partenaires fondateurs du festival, n’a pas permis d’en faire un événement au-delà des frontières, dommage pour Sainte Marie et Madagascar !

Julien Lepers qui devait animer le Grand Quizz , ainsi qu’une série d’animation et devait être aussi président du jury pour la sélection finale des vainqueurs du second défilé le 11 JUILLET à 13 heures, ne sera pas présent, car son vol du 09 juillet avec Air Madagascar a été reporté le 13 juillet date ou était programmé son retour.

Julien Lepers qui est quotidiennement en contact avec le Festival regrette fortement de ne pas pouvoir venir à nouveau à la rencontre de la population de Sainte Marie qui lui avait réservé un accueil enthousiaste lors de sa précédente venue. Déception encore plus forte pour les Malgaches qui avaient trouvé des solutions par bateau pour rejoindre Julien à l’occasion de ce festival et contribuer avec lui à la protection de l’environnement, des baleines;

Les aléas Air Madagascar, toujours en grève à ce jour malgré une nouvelle direction et les actions du gouvernement, ont « vidé les hôtels » qui affichaient complets suite à l’effet festival, ne découragent pas les organisateurs pour l’édition 2016 qui se déroulera du 2 au 10 juillet ni Julien Lepers qui sera présent lors de la prochaine édition . Ce Festival lui tient à « cœur » « Sainte Marie est une île merveilleuse, un spot mondial des baleines à bosse, il faut le faire savoir « (propos de Julien Lepers).

Le Festival , en bref, se déroule avec les 27000 habitants de l’ile Sainte Marie. Elle est présente aux concerts et dans le centre-ville . Le cinéma public animé par CETAMADA rencontre un grand engouement . Les Saints Mariens sont de toutes les sorties baleines afin de les observer, les apprécier et défendre ainsi leur patrimoine.

http://www.agencepresse-oi.com/

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article