Conte: Varivola La princesse faite esclave

Publié le par Alain GYRE

Varivola

Conte sakalava du Nord (région d’Ambilobe)

Une femme a épousé un ogre et en a eu deux filles, Kalo et Varivola. Un jour que les deux filles vont puiser, Kalo persuade Varivola de jeter sa cruche dans l’eau.

Pour échapper à la colère de l’ogre, dont la cruche a été perdue, la mère cache Varivola dans une grotte, où elle lui apporte à manger. Un chant lui permet de prévenir sa fille qui lui ouvre de l’intérieur. L’ogre cherche sa fille et découvre la cachette et le chant. Mais sa grosse voix le trahit. Pour changer de voix, il demande d’abord un talisman au Milan, qui refuse, puis un Corbeau qui lui ordonne pour remède d’avaler un plein bidon de piment. Il n’en avale qu’un peu et son chant déraille pour reprendre sa grosse voix d(ogre. A la troisième tentative il avale tout le piment et réussit : Varivola lui ouvre, il la tu et l’emporte à la maison pour la faire cuire et la manger avec Kalo. La mère ramasse les os et les porte à la Guêpe Maçonne qui ressuscite l’enfant.

Les deux filles sont alors emmenées chez le roi. Là Kalo fait passer Varivola pour son esclave. Vaivola, employée à garder le riz, se fait connaître par un chant. Le roi organise alors une épreuve : seule Varivola réussit à sauter sans tomber d’un bœuf sur un autre, puis un autre, etc…Elle est installé chez le roi et Kalo est envoyée garder le riz.

Kalo chante à son tour le chant de Varivola , dans l’espoir de se faire reconnaître aussi comme princesse. Mais elle échoue à l’épreuve et on la renvoie garder le riz.

Un conte de fées malgache : la princesse faite esclave

Par Noël Jaques Guenier

Publié dans Contes, Contes sur la toile

Commenter cet article