Note de marché: La Vanille Planifolia – Madagascar

Publié le par Alain GYRE

Note de marché: La Vanille Planifolia – Madagascar

Publié le jeudi 13 août 2015

Note de marché: La Vanille Planifolia – Madagascar

Comme évoqué lors de nos précédentes notes de marché, la récolte 2014 a été très bonne en termes de qualité.

Même si la date de récolte officielle n’a pas été respectée par tous les planteurs, les gousses ont été cueillies matures ce qui amène, à terme, des vanilles avec un taux de vanilline en hausse par rapport à 2013.

A noter, on observe toujours une mise sous vide prématurée par certains préparateurs ce qui a pour conséquence des gousses gorgées d’eau avec un risque élevé de moisissures.

Des audits EcoCert ont eu lieu à Madagascar sur les vanilles préparées qui ont révélé la présence de produits chimiques. De plus, certains lots exportés en 2013 contenaient de l’Anthraquinone et de la Perméthrine. Eurovanille apporte un soin tout particulier à la vérification de l’absence de perméthrine et d’anthraquinone sur les lots de vanille achetés certifiés biologiques. Des analyses sont effectuées sur les vanilles vertes puis lors de la préparation et ensuite à la livraison dans nos entrepôts.

En termes de volume, la récolte 2014 est un excellent cru. Pour le moment, aucun chiffre officiel n’est sorti mais tous les acteurs du marché sont d’accord pour dire que le volume de la récolte 2014 est bien supérieur à celui de 2013.

La qualité et la quantité sont donc au rendez-vous pour la récolte 2014, mais qu’en est-il du prix?

Depuis le mois de Novembre, les prix de la vanille Malgache ont subi une forte hausse quelle que soit la qualité de la gousse (gourmet, rouge ou cuts). Plusieurs éléments peuvent expliquer cette hausse : la spéculation des acteurs Malgaches qui ont conscience de leur monopole. En effet, la vanille Malgache représente 80% de la production mondiale de vanille : l’anticipation du faible volume de production pour la récolte 2015 et de la baisse de qualité ; une demande qui ne cesse de croître face à une offre qui reste stable.

Le marché de la vanille victime du trafic de bois de rose à Madagascar. Certains acteurs du bois de rose sont impliqués dans les achats de vanille afin de blanchir leur argent.

Source : Eurovanille

http://www.lagazette-dgi.com/

Publié dans Economie

Commenter cet article