Originaire du Montreuillois, un homme de 85 ans tué à Madagascar, ses employés suspectés

Publié le par Alain GYRE

Originaire du Montreuillois, un homme de 85 ans tué à Madagascar, ses employés suspectés

Publié le 20/08/2015 - Mis à jour le 20/08/2015

PIERRE-ANTOINE CRISTANTE et OLIVIER MERLIN

Originaire du Montreuillois, un homme de 85 ans tué à Madagascar, ses employés suspectés

Jean-Louis Minet, 85 ans, a été retrouvé mort dimanche matin dans sa villa à Fianarantsoa, à Madagascar. Selon la police locale, il aurait été torturé avant d’être tué. Il était originaire de Bourthes, dans le Montreuillois.

L’ENQUETE

Les employés suspectés

Joint mercredi matin, le commissariat de la ville expliquait n’avoir procédé à aucune interpellation pour l’instant. Pour autant, quelques suspicions existent.

Il y a quinze jours, Jean-Louis Minet s’était aperçu que de l’argent disparaissait de son coffre-fort. Avec un de ses amis, il avait mis en place un « piège » afin de prendre le voleur sur le fait. Bingo, son jardinier et sa bonne avaient été pris la main dans le sac. Immédiatement, il amenait les deux voleurs au commissariat.

La police s’oriente vers la thèse de la vengeance personnelle. Sa femme de ménage, séquestrée lors du meurtre de Jean-Louis Minet, a été placée en garde à vue. Trois personnes ont été arrêtées, mais ont été relâchées.

Une enquête en cours

Pour l’instant, l’enquête se poursuit. Sa femme, qui réside actuellement en France, est partie mercredi à Madagascar afin de déposer une plainte, comme l’administration française a prévu de le faire. Les funérailles de son époux pourraient être célébrées la semaine prochaine sur l’île

L’AFFAIRE

Jean-Louis Minet a été retrouvé mort dimanche aux alentours de 12 h 30 dans sa villa isolée du centre de Fianarantsoa, au sud-est de l’île de Madagascar.

Le corps de la victime présentait des traces de corde aux poignets et des marques de strangulation. L’homme aurait été abattu d’un coup sur la tempe. Selon la police locale, Jean-Louis Minet, ainsi que sa femme de ménage, ont été d’abord ligotés par cinq personnes, armées de pistolets et de sabres.

Ils auraient torturé le propriétaire des lieux jusqu’à le tabasser afin d’obtenir le code de son coffre-fort. Ils ont ensuite séquestré son employée dans une des chambres de la villa, dont la jeune femme de 24 ans a réussi à se sortir pour prévenir les autorités. Lorsque les policiers sont arrivés, ils ont découvert la maison saccagée.

Jean-Louis Minet avait été consul honoraire de Fianarantsoa et était une figure connue de l’île.

http://www.lavoixdunord.fr/

Fianarantsoa – L’ancien consul honoraire torturé à mort

Le consul de France à Fianarantsoa met en avant que les ressortissants étrangers seraient victimes de l’insécurité.

20.08.2015

Mort tragique de l’ancien diplomate français Jean Louis Minet à Fianarantsoa. Attaqué dans sa résidence, cet homme de quatre-vingt-cinq ans a été battu à mort.

Un crime dépassant l’entendement. Dans la nuit de dimanche à lundi, Jean Louis Minet, ancien consul honoraire de France à Fianarantsoa a été roué de coups jusqu’à ce que mort s’ensuive, dans son lieu de résidence à Ambato­mena, un quartier huppé de la ville. Cet acte relevant d’une barbarie pure et simple est l’œuvre de cinq bandits armés selon les informations communiquées par la diplomatie française à Fianaran­tsoa.

À des heures tardives de la nuit, aux alentours de 22 heures, la bande a pris d’assaut le domicile de l’ancien consul. Cet octogénaire était seul dans sa demeure, avec une aide familiale lorsque les bandits ont frappé. Voulant de visu mettre la main sur une importante somme d’argent ainsi que sur des objets de valeur, les malfaiteurs ont mis à sac la maison du Français. Ce dernier ainsi que son employée de maison ont été ligotés pendant que les assaillants fouillaient de fond en comble les pièces.

N’y ayant pas trouvé ce qu’ils cherchaient, les voleurs se sont du coup déchaînés sur Jean Louis Minet et son aide familiale.

Les bandits ont laissé pour mort le Français, sérieusement touché après qu’ils en ont eu fini avec lui.

Trois arrestations

Aux alentours de minuit et demie, soit deux heures et demie après que le gang fait irruption dans le foyer pris pour cible, l’aide familiale passée à tabac aux côtés de l’ancien consul, a, tant bien que mal, réussi à défaire ses liens.

En s’échappant de la résidence assiégée par l’escouade de bandits, elle a donné l’alerte.

En un éclair, le fokonolona est venu à la rescousse mais les brigands se sont déjà évanouis dans la nature lorsqu’il a débarqué.

Sans tarder, le Français agonisant a été évacué dans un centre hospitalier de la ville. Les forces de police ont été dans la foulée alertées mais le gang semble avoir réussi à se faire la malle.

Une enquête a été ouverte la nuit même du meurtre. À partir des indices et des témoignages glanés sur place, la police a procédé à une triple arrestation. L’implication de ces personnes dans cet homicide resterait toutefois à déterminer.

Sidéré, le consul honoraire de Fianarantsoa dénonce un acte lâche sur les réseaux sociaux. « C’est honteux de s’en prendre à un ancien de quatre-vingt-cinq ans, malvoyant, et survivant avec un pace maker, et de lui faire subir une véritable torture jusqu’à le tuer », se désole le consul dans un statut publié lundi.

Il appelle ainsi tout un chacun à se manifester lors des funérailles et de se serrer les coudes pour que cet acte odieux ne reste pas impuni comme c’est trop souvent le cas.

Jean Louis Minet a servi bénévolement des années durant, en tant que consul d’après les explications apportées.

http://www.lexpressmada.com

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article