Rova d’Ambohidratrimo Les « tranomanara » réduits en cendre

Publié le par Alain GYRE

Rova d’Ambohidratrimo Les « tranomanara » réduits en cendre

vendredi 28 août 2015, par Bill

Le Rova d’Ambohidratrimo a pris feu dans la nuit du 26 au 27 août 2015 ; d’après les responsables du site, il n’y a pas de gardien de nuit affecté sur le site. Toujours d’après ces responsables, c’est un incendie criminel car ils ont encore trouvé les restes de bouteilles de pétrole près des sept tombeaux en flamme. Ces pièces considérées comme des pièces à conviction sont aujourd’hui entre les mains des forces de l’ordre en charge des enquêtes. Arrivé sur les lieux le Premier ministre donne l’impression d’adhérer à cette piste. Il a vivement condamné l’acte perpétré contre un patrimoine culturel national et n’a pas manqué de donner des directives pour des résultats rapides à propos de cet incendie. Il n’a pas oublié dans ses propos de faire allusion à la question politique qui prédomine dans le contexte, comme quoi, il y a des lieux appropriés pour faire de la politique et qu’il faut cesser les manœuvres de déstabilisation. Il faut dire que tous les incendies qui ont successivement éclaté au palais d’Andafiavaratra en 1976, sur les flancs de la colline d’Ambohidratrimo dans les années 80, et celui du palais de Manjakamiadana n’ont jamais été élucidé. Beaucoup craignent que ce dernier incendie, au même titre que ceux des autres collines sacrées connaissent le même sort.

http://www.madagascar-tribune.com/

Rova d’Ambohidratrimo Les « tranomanara » réduits en cendre
Rova d’Ambohidratrimo Les « tranomanara » réduits en cendre
Rova d’Ambohidratrimo Les « tranomanara » réduits en cendre
Rova d’Ambohidratrimo Les « tranomanara » réduits en cendre

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article