15 octobre, Journée mondiale du lavage des mains

Publié le par Alain GYRE

15 octobre, Journée mondiale du lavage des mains

15 octobre, Journée mondiale du lavage des mains

Tandis qu’on célèbre aujourd’hui partout dans le monde la 6e Journée mondiale du lavage des mains, selon l’UNICEF, aujourd’hui 1 400 enfants de moins de cinq ans continuent de mourir chaque jour de maladies diarrhéiques causées par l’absence d’eau salubre, d’assainissement et de l’hygiène la plus élémentaire.

Saviez-vous qu’au plan mondial, la diarrhée reste la deuxième cause de mortalité chez les enfants de moins de 5 ans ?

Elle cause 600 000 décès d’enfants chaque année et dans plus de 1,7 milliard de cas, les maladies diarrhéiques sont également associées à un risque plus élevé de retard de croissance (poids insuffisant par rapport à l’âge et retard de développement) et représentent un énorme fardeau pour la société. Or, le lavage des mains au savon constitue l’une des barrières les plus simples et les moins onéreuses contre l’infection.

Un geste simple qui peut sauver des vies

« Le simple fait de se laver les mains avec du savon est l’une des manières les plus efficaces de sauver des vies d’enfants », explique M. Sanjay Wijesekera, directeur des programmes Eau, Assainissement et Hygiène (WASH) de l’UNICEF. « Le lavage des mains avant de manger ou après défécation réduit considérablement la propagation des maladies diarrhéiques et a des effets importants sur la santé et le bien-être des enfants et des communautés. »

Dans le monde entier, les manifestations prévues pour la Journée mondiale du lavage des mains aident à promouvoir ce geste simple et sensibilisent les populations au rôle crucial qu’il joue pour la survie de l’enfant et la santé publique.

« Le pouvoir est entre nos mains », le thème de cette 6e édition

Le thème de cette année, annoncé par le Partenariat mondial entre le secteur public et le secteur privé pour le lavage des mains au savon, dont fait partie l’UNICEF, est : « Le pouvoir est entre nos mains », car « en se lavant les mains au savon, chacun peut faire en sorte que sa communauté soit en meilleure santé ».

« Les preuves sont là. Chaque personne – chaque mère, chaque enfant, chaque enseignant, chaque membre de chaque communauté – peut contribuer à la santé de tous, rien qu’en se lavant les mains », ajoute M. Wijesekera. « Si vous connaissiez un instrument extraordinaire dont l’utilisation profiterait au monde entier, vous vous en serviriez. On a tous ce pouvoir, il suffit de se mouiller les mains, de se les savonner et de se les rincer. C’est tout. »

/www.unicef.fr/

Publié dans Santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article