Le secteur touristique de la Grande Ile broie du noir

Publié le par Alain GYRE

Le secteur touristique de la Grande Ile broie du noir

Rédigé le Mardi 15 Septembre 2015

Le secteur touristique de la Grande Ile broie du noir

Alors que la peste pulmonaire a mortellement frappé ces dernières semaines le district de Moramanga dans l'Est de la Grande Ile et que deux enfants sont morts en fin de semaine dernière de la peste bubonique, les autorités touristiques malgaches font grise mine avec une destination boudée par les touristes.

Le ministre du Tourisme Ulrich Andriantiana a dernièrement reconnu l'inquiétante situation et a évoqué que "le taux d’annulation des réservations dans les hôtels oscille entre 60% et 70%".

La dernière grève d'Air Madagascar et l'insécurité ont aussi manifestement porté un coup de massue au secteur touristique malgache dans son ensemble. Moins de 100.000 touristes ont été recensés de janvier à août 2015.

Les autorités touristiques malgaches voulaient en début d'année dépasser en 2015 la barre symbolique des 300.000 touristes. Des chiffres aujourd'hui inatteignables en l'état.

En 2014, quelque 220.000 touristes avaient visité Madagascar, loin des 400.000 voyageurs enregistrés en 2009. 255.942 touristes avaient été accueillis à Madagascar en 2012, dont près de 29% s'étaient rendus sur l'île de Nosy Be. 198.816 visiteurs ont voyagé dans la Grande Ile en 2013.

w.indian-ocean-times.com

Publié dans Economie

Commenter cet article