À Madagascar, une petite ville s’est faite une spécialité du karaoké

Publié le par Alain GYRE

À Madagascar, une petite ville s’est faite une spécialité du karaoké

À Madagascar, une petite ville s’est faite une spécialité du karaoké

Les Malgaches aiment plus que tout pousser la chanson.

De l’extérieur, Manakara est une banale petite ville nichée dans le sud-est de Madagascar. Comme ailleurs sur l’île, les habitants travaillent très majoritairement pendant la journée dans les rizières, les plantations de café, où dans les rivières alentours à la recherche d’or. Mais le soir, Manakara se drappe d’une toute autre ambiance, comme le décrit le site Quartz dans un reportage.

Manakara compte en effet un nombre inhabituel de bars-karaoké, qui pullulent en centre-ville. Un loisir dont raffolent les Malgaches. À Antananarivo, la capitale, les habitants se plaignent parfois même du tapage nocturne - peut-être aussi des clients qui chantent faux. Mais dans la région reculée de Manakara la concentration de karaoké au kilomètre carré est encore plus forte qu'ailleurs, note Quartz. La population toute entière se réunit pour se saisir du micro, et dans les bars qui ont tous leur karaoké, on croise aussi bien des femmes avec leur bébé que des bandes d’adolescents ou des couples du troisième âge…

«À Manakara, la chanson est un hobby très populaire. Un bar normal ne peut pas ouvrir sans un karaoké», explique le propriétaire de La Terrasse, un établissement local.

D’autres expliquent cet engouement par le peu de loisirs disponibles dans cette région rurale. Et le karaoké est un très bon moyen de prolonger un peu plus les soirées, et de faire tourner l'économie de la ville

http://www.slateafrique.com

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article