Le litchi malgache prisé par le marché européen

Publié le par Alain GYRE

Le litchi malgache prisé par le marché européen

Le litchi malgache prisé par le marché européen

La fête de Noël représente une grand part du marché des litchis en Europe.

23.11.2015

La campagne du litchi s’ouvre sur une bonne saison. Les producteurs sont encore et toujours prêts à satisfaire le marché européen.

La demande demeure active. Certains pays européens comme la France et l’Alle­magne préfèrent le litchi de Madagascar grâce à son originalité. Par ailleurs, de grands efforts restent à fournir afin de répondre aux exigences du marché européen, en termes de qualité et de calibrage. « Des pays européens apprécient le litchi venant de la Grande île. Il ne faut pas oublier aussi que d’autres pays entrent maintenant en compétition. Il nous faut donc fournir des efforts pour atteindre une offre suffisante car le volume de litchis exportables demeure encore faible par rapport à celui des autres pays », a affirmé Mamy Randriantovo, un exportateur de litchis, joint au téléphone, samedi. L’île Maurice et l’Afrique du Sud sont actuellement des concurrents de la Grande île, dans cette filière.

La campagne de litchis a débuté le 19 novembre. Madagascar envisage d’exporter près de 17 500 tonnes de litchis pour cette saison 2015-2016. Le prix du kilo du litchi de Madagascar est de 8 euros. Les deux navires conventionnels assurant la livraison vers l’Europe, transportent chacun environ 7 000 tonnes de litchis. Le départ du premier bateau « Atlantic Klipper » du port de Toamasina est prévu ce jour pour regagner l’Europe vers les 11 ou 12 décembre en vue des fêtes de Noel et de fin d’année. Cette livraison s’avère tardive par rapport à celle de l’année dernière, selon le rapport du centre technique d’horticulture de Tamatave (CTHT), du 13 novembre. Le deuxième bateau « Baltic Klipper » quittera Toamasina le 27-28 novembre pour rejoindre l’Europe le 16 décembre.

Retard de maturation

La date d’ouverture officielle de la récolte pour les expéditions par voie maritime est décalée à cause du retard de maturation des litchis. De plus, une remontée plus lente des températures et une forte pluviométrie semblent être à l’origine du ralentissement de la maturation des fruits. Ces changements météorologiques expliquent le retard des premières expéditions par avion. Le rapport du CTHT stipule que la campagne

de l’année dernière a commencé le 17 novembre. Les bonnes conditions climatiques de l’été austral, avec une baisse significative de la température ont pourtant été propices à la floraison et à la nouaison des litchis, notamment sur la côte Est de Madagascar. La production s’était annoncée légèrement plus importante courant septembre.

http://www.lexpressmada.com/

Publié dans Economie

Commenter cet article