Entretien du canal des Pangalanes - Nécessité d’une étude d’impact environnemental

Publié le par Alain GYRE

Entretien du canal des Pangalanes - Nécessité d’une étude d’impact environnemental

Entretien du canal des Pangalanes - Nécessité d’une étude d’impact environnemental

« Le canal des Pangalanes est actuellement délaissé. Pourtant, s’il est bien entretenu, il pourra faire vivre de nombreuses personnes. L’ouverture d’embouchure, le rempoissonnement peuvent y être favorables », confie Bruno Agnès Ralainoa, président de l’organisation non gouvernementale Anaed (Alliance nationale pour la protection de l’environnement et du développement).

Les Régions Atsinanana, Vatovavy-Fitovinany, Atsimo-Atsinanana utilisent et s’occupent de ce canal. Bruno Agnès Ralainoa estime que l’élaboration d’un cahier des charges est nécessaire pour les travaux de réhabilitation. La durabilité des infrastructures à mettre en place doit également être considérée. Annuellement, le ministère des Transports et de la Météorologie ainsi que l’Agence portuaire maritime et fluviale prennent des mesures pour une meilleure fluidité de la navigation sur le canal des Pangalanes. L’entretien dépend surtout des moyens disponibles.

Le canal des Pangalanes, à la fois composé d’eau naturel et artificielle a été aménagé au temps du Général Gallieni (1896-1904). Long de 650 km, ce canal servait à la surveillance militaire et au transport des produits d’exportation comme le café ou le girofle. Au fil du temps, les Pangalanes étaient confrontés aux problèmes des jacinthes d’eau, des branches d’eucalyptus barrant la largeur du canal, l’ensablement, les déchets industriels.

Écrit par D. H. R. Mardi, 22 Décembre 2015

http://www.laverite.mg/

Publié dans Economie

Commenter cet article