Golden Center Behoririka - Une trentaine de boutiques partent en fumée

Publié le par Alain GYRE

Golden Center Behoririka - Une trentaine de boutiques partent en fumée

Golden Center Behoririka - Une trentaine de boutiques partent en fumée

Le bâtiment à trois niveaux du magasin « Golden Center » sis à Behoririka a pris feu hier vers 15h. Cette situation a provoqué un vent de panique accompagné d’énormes bousculades à l’apparition de fumée et pendant l’évacuation des clients. Même panique chez les badauds qui ont assisté à la scène depuis la rue. « Certains ont fait une chute car bousculés par d’autres, qui n’ont ménagé quiconque pour fuir les lieux. A l’intérieur du magasin, au moins une trentaine de boutiques occupant les 3 étages de la construction partirent donc en fumée. Les pertes sont lourdes avec des dégâts évalués à une centaine de millions d’ariary, selon un bilan provisoire. Des produits cosmétiques, des panneaux solaires, des consommables, des tissus, des jouets récemment importés en vue de la fête de Noël, etc. tous ont été détruits. Un commerçant spécialisé dans la vente de tissus tient 4 ou 5 boutiques. On laisse imaginer les pertes », précise son collègue. Selon des agents de sécurité, un court-circuit lié à des travaux de soudure sur des portails se déroulant au sous-sol, serait à l’origine du sinistre.

« Les flammes ont rapidement gagné l’étage et ont ensuite touché l’endroit où des sandales, très inflammables, étaient stockés en quantité », précise un autre occupant des lieux. D’où la rapidité des flammes pour gagner et attaquer les autres étages là où les pompiers ont dû livrer de féroces batailles contre les flammes. Pire, le magasin n’a été nullement équipé d’aucun dispositif anti-feu, ni même de disjoncteur lors du déclenchement du sinistre.

Il a fallu aux soldats du feu de mobiliser 10 camions anti-incendie et un déploiement sans précédent de moyens logistiques pour venir à bout de l’incendie. Encadrés par le colonel Rabemanantsoa, des sapeurs-pompiers munis de scaphandres avaient mené une mission périlleuse et ont dû se frayer un passage à travers des pièces noyées dans d’épaisse fumée, et qui a complètement envahi les étages supérieurs du bâtiment. Les flammes semblaient jouer au cache-cache avec les soldats du feu. A un moment où ces derniers ont cru la vaincre, la flamme se développait dans une aile occupant la partie nord de la construction. De leur côté, des éléments de la police communale, nationale et de la gendarmerie ont assuré la surveillance et la sécurité à l’extérieur. « Des profiteurs n’ont pas manqué l’occasion de voler car il n’y avait plus aucun moyen de verrouiller les portes des boxes tant il nous a fallu nous sauver rapidement », se lamentait une négociante, qui a tout perdu dans le drame. Vers 19h, les sapeurs-pompiers ont commencé à maîtriser la situation. Une enquête a démarré.

Franck Roland

http://www.laverite.mg/

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article