Paquebot Silver Cloud à Mahajanga – Près de 170 croisiéristes en visite

Publié le par Alain GYRE

Paquebot Silver Cloud à Mahajanga – Près de 170 croisiéristes en visite

Paquebot Silver Cloud à Mahajanga – Près de 170 croisiéristes en visite

Après un séjour à Maputo, le paquebot Silver Cloud, battant pavillon de Bahamas, a mis le cap sur Mahajanga pour permettre à ses passagers d’apprécier la Cité des fleurs.

Ramamonjisoa Heriniaina Angelo, nouveau directeur régional du Tourisme Boeny, avec le concours de l’Office du tourisme, malgré la difficulté de débarquement, en matière d’infrastructure, au port de Mahajanga, a réservé un accueil digne de l’hospitalité malagasy aux 170 touristes anglophones issus de différents pays du monde.

Ces touristes ont, préalablement, reçu des agences de voyage, différentes propositions sur les sites intéressants à visiter, ils ont choisi chacun leur ballade. Les uns optant pour l’excursion organisée par des tours opérateurs locaux, tandis que d’autres préfèrent sillonner la ville accompagnés des guides nationaux. Une vingtaine de guides expérimentés ont été mobilisés par Madagascar Airtours afin de permettre à ces anglophones de profiter pleinement de leur séjour.

Avec leur faune et une flore d’une endémicité unique, les sites touristiques du parc d’Ankarafantsika sur la Rn4 et le lac sacré d’Ampitolova-Amborovy ont eu ensuite leur préférence. En signe de bienvenue, des stands de produits artisanaux locaux ont été également installés à leur intention devant la bâtisse de la cathédrale catholique à Mahajanga-Be.

Boeny possède plusieurs attraits touristiques majeurs propres. Toutefois, le problème réside en matière d’infrastructures d’embarquement portuaires pour ces touristes du troisième âge. Heureusement que les tours opérateurs savent vanter la beauté de la Cité des fleurs pour qu’ils puissent accepter faire l’acrobate au large du haut du paquebot au zodiac et du zodiac vers la terre ferme dans l’enceinte du port.

Après une journée d’escale à Mahajanga, Silver Cloud mettra le cap vers le nord pour atteindre Nosy Be et s’imprégner du parfum de l’Île.

Solo R.

http://www.matin.mg/

Publié dans Economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article