Poème: Les jacarandas d'octobre - Hantanirina Oliva Rajoharison 

Publié le par Alain GYRE

 

LES JACARANDAS D'OCTOBRE

Illuminée soudain par le soleil vif des tropiques,

Ma ville natale fortement s'embrase de chaleur;

Exposant ses belles varangues en briques,

Telle une grenade crépitant de couleurs !

 

En cette période d'une douceur si suave,

Tous ses escaliers de granite poivre et sel,

Délivrés des gels et de l’ombre des nuages,        

Se couvrent peu à peu d’une nappe pastel !

 

Partout dans les ruelles pavées s’entremêlent;

Des blouses bleues, jaunes, et des chiffons colorés;

De joyeux  babils délibérément interpellent

Que c’est le mois d’Octobre, celui de la rentrée !

 

Au bas de la colline sacrée, le fameux lac endormi

Se réveille sous les yeux bien fiers de son ange fidèle;

Longtemps terni par le vent et les pluies sans merci,

Il revêt sa plus belle parure violacée et frêle !

 

Ah, ces fleurs de jacarandas si fraîches et tendres;

En Octobre offrent un spectacle fabuleux et cher;

Eblouis, comme nous ne voulons jamais comprendre

Que la splendeur naturelle est une scène éphémère!

 

Albion, 24 Octobre 2012

GOUT DE FLEURS

Anse Etoile

Hantanirina Oliva Rajoharison 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article