Un livre par et pour les enfants

Publié le par Alain GYRE

Un livre par et pour les enfants

15.12.2015

Un livre par et pour les enfants

La littérature s’intéresse aux jeunes lecteurs. Un nouvel ouvrage, «À tire d’aile» vient de voir le jour.

Les enfants étaient à l’honneur vendredi dernier grâce, au vernissage du recueil « À tire d’aile ». Plus particulièrement, les enfants du centre « Le nid des cigognes », construit par l’ONG Zazakely, du côté d’Ambatolampy Tsimaha­fotsy. Une organisation vieille de près d’une vingtaine d’années, avec pour principal objectif l’aide à l’enfance en détresse à Madagascar.

L’ouvrage est un recueil où des jeunes Alsaciens, parallèlement à de jeunes Malgaches, expriment leur talent de dessinateurs et de poètes. Une occasion pour eux de montrer l’étendue de leur créativité et d’être reconnus en conséquence. La principale particularité du livre réside surtout dans son bilinguisme. En effet, ce caractère permet à l’ouvrage d’être facilement compréhensible tant à Madagascar qu’en France. Par cet aspect bilingue, cette initiative présente d’autres potentialités, notamment concernant la mise en place d’autres projets en rapport avec l’aspect social et culturel du centre « Le nid des cigognes ».

Sous la supervision de l’ornithologue Rakotomanana Hajanirina, et en collaboration avec l’ONG, « À tire d’aile » a pu voir le jour.

Par les enfants

Un ouvrage où l’on retrouve les différents oiseaux de Madagascar et d’Alsace. Le but de l’édition du livre est de promouvoir la protection de l’environnement, ainsi que l’implication des jeunes quant à l’importance de la préservation. Une partie du recueil a été élaborée par des enfants du collège d’enseignement général d’Ambatolampy Tsimaha­fotsy et de quatre autres écoles primaires de la localité. Tandis qu’en parallèle, ce sont les enfants du collège de Hoerd, en Alsace, qui ont œuvré à la conception de l’autre partie du livre.

Le concept du lancement de cette édition est simple. Le but du vernissage est de lancer la vente du recueil pour reccueillir des subventions par les charges des enfants du centre. Autrement dit, à chaque livre acheté correspondent trois jours de pension complète au centre « Le nid des cigognes » pour un enfant défavorisé. L’initiative impacte ainsi tant sur le plan interculturel, environnemental que social. « Les oiseaux sont libres et battants, ils nous apprennent à regarder vers le haut, ils ne connaissent pas les frontières, le monde entier est leur espace », selon Michèle Esslinger, présidente de l’ONG Zazakely, Enfants de Madagascar. Des propos qui illustrent et résument parfaitement le concept de « à tire d’aile »

Harilalaina Rakotobe

http://www.lexpressmada.com/

Publié dans Culture

Commenter cet article