Conte: La princesse et les prétendants

Publié le par Alain GYRE

La princesse et les prétendants

 

Ceci est la première partie de l’histoire, il était une fois une princesse fort belle mais très très pauvre. Cette princesse est maudite (ou bénie?).

 

En effet, si elle se marie avec un prince, elle doit divorcer et se remarier avec lui tous les 5 ans. Le problème c’est qu’elle profite souvent de cette occasion pour changer de mari. Parfois même elle n’attend pas que les 5 ans soient révolus pour accepter un prétendant pour peu qu’il soit plus beau, plus riche ou plus jeune.

 

Cette princesse a un lourd secret, elle rend ces maris très très riches alors qu’elle même devient de plus en plus pauvre. C’est simple, un quidam la séduit se disant qu’il était riche comme Crésus, fort comme un gladiateur, intelligent comme Einstein et à coup de bling bling, de pompes par demi-dizaines et de théorèmes non vérifiés, la pauvre princesse est vite séduite. Alors commence 5 années de calvaire pendant lesquelles elle doit gaver son prince jusqu’à ce qu’il prenne 10 kg de graisse, 10 000 tonnes d’Ariary (au moins) et 100 ans d’avantages en nature.

 

Écoutez bien car ceci est la fin de la première partie de cette l’histoire et le début d’une grande intrigue. En effet, la princesse doit encore se séparer de son dernier mari mais cette fois-ci c’est un peu différent. En effet, la princesse a commis un adultère et a pris un amant pendant son mariage et de ce fait, les sages l’ont condamné à exclure son ancien mari et son amant de la liste de ses prétendants.

 

Voilà le dilemme : aucun de ses anciens amours n’a réussi à la rendre plus riche que les autres princesses du royaume, alors pourquoi vouloir les faire revenir? D’un autre côté, aucun autre prétendant ne semble assez séduisant pour devenir le prochain mari. Et même si elle trouve un beau et riche prince, comment briser la malédiction?

 

Conte d’Odag

http://randriamialy.unblog.fr/

Publié dans Contes, Conte d'Odag

Commenter cet article