Filière « tsiperifery » - Un potentiel à valoriser

Publié le par Alain GYRE

Filière « tsiperifery » - Un potentiel à valoriser

Filière « tsiperifery » - Un potentiel à valoriser

Une étude de Qualireg sur le poivre sauvage de Madagascar, à savoir le « tsiperifery » révèle que malgré le manque de coordination des acteurs, la filière garde de bonnes perspectives pour le développement rural des bassins de collecte. Le poivre sauvage est un produit qui gagnerait à être correctement valorisé.

Les collecteurs et les exportateurs semblent les mieux lotis dans la répartition de la valeur ajoutée. Les principales contraintes au niveau de la production sont liées à l’enclavement des sites de collecte et à la mauvaise circulation de l’information sur la filière, ne permettant pas aux cueilleurs d’avoir une bonne aptitude à la négociation, ni d’être en contact direct avec les exportateurs.

Au niveau de l’exportation, les agents se positionnent sur un marché de niche. Les consommateurs sont de plus en plus sensibles à l’origine, à l’éthique et aux considérations environnementales autour d’un produit. Ainsi, des efforts restent à faire. La qualité des produits exportés a sensiblement baissé. L’amélioration de la qualité des produits et la diffusion de pratiques de récolte durables sont essentielles afin de répondre aux attentes des consommateurs, accroître le potentiel de négociation des agriculteurs face aux acheteurs et préserver la ressource.

Dans le corridor Anjozorobe-Angavo par exemple, la construction d’une marque collective « Tsiperifery durable » avec les cueilleurs d’Ambongamarina, District d’Anjozorobe, dans une partie de la forêt domaniale d’Ambongamarina peut être envisagée. Les objectifs sont de restaurer et protéger la forêt située au nord de l’aire protégée.

L’image de marque d'un produit est une source de confiance et accroit la demande des consommateurs. Le « tsiperifery », épice endémique de Madagascar, est un candidat potentiel pour le recours à une stratégie de valorisation.

Écrit par D. H. R. Mardi, 29 Décembre 2015

http://www.laverite.mg/

Publié dans Economie

Commenter cet article