Ambalavelona : Plus de 800 victimes dans tout le pays

Publié le par Alain GYRE

Ambalavelona : Plus de 800 victimes dans tout le pays

Rédaction Midi Madagasikara 23 février 2016

Ambalavelona : Plus de 800 victimes dans tout le pays

Morondava, une des villes touchées par l’Ambalavelona.

L’« Ambalavelona » ne cesse de se propager. Actuellement plus de 800 élèves en sont victimes et les établissements scolaires lancent un appel de détresse.

Plus de 800 élèves issus des écoles publiques et privées sont actuellement victimes de l’ambalavelona. Ce mal mystérieux fait des ravages dans les quatre coins de la Grande Ile : de Farafangana à Ambatondrazaka en passant par Morondrava et la capitale. Quelque 100 établissements des 114 circonscriptions scolaires en sont touchés. Selon le directeur de l’association des écoles privées : « on retrouve toujours les symptômes de base de cette étrange « maladie » dont une crise de transe et des délires, une perte de connaissance et on constate une hyper salivation chez les malades. Mais depuis quelques temps, les victimes sont devenues très agressives et violentes ». « Les parents d’élèves s’inquiètent sur l’avenir de leurs progénitures. Ils ont peur que l’ambalavelona soit transmis à leurs enfants » et poursuit toujours le directeur des écoles privées de Madagascar. Les écoles frappées par cette crise décident de mettre en quarantaine leurs établissements et de passer à une fermeture provisoire des classes. Ces mesures sont prises pour éviter la dégénérescence de la situation.

Un culte de délivrance. Suite à l’expansion très rapide de ce phénomène, le Ministère de l’Éducation nationale par le biais de la direction générale de l’éducation fondamentale et de l’alphabétisation – DGERFA, l’association des écoles privées et le FFKM et le Conseil des Églises chrétiennes à Madagascar ont décidé d’organiser des cultes de délivrance. Pour Analamanga, le culte œcuménique est organisé demain à l’FJKM Andrainarivo Fahasoavana à partir de 9 h. « Les établissements scolaires, l’éducation, les élèves ou encore les enseignants seront au cœur de cette séance de prières » selon l’explication du président de la FFKM, le révérend David Rakotonindrina. Tous les établissements scolaires de la capitale sont invités à ce culte. Et au DGEFA Todisoa Andriamparany de réitérer que « ce culte pour exorciser cette possession maléfique, issue d’un acte de sorcellerie, aura également lieu dans les 22 régions de la Grande île ».

Nirina Rasoanaivo

http://www.midi-madagasikara.mg/

Publié dans Santé

Commenter cet article